/
Coaching Expats : Expatriation & Entrepreneuriat

Coaching Expats : Expatriation & Entrepreneuriat

Coaching expats : Expatriation et Entrepreneuriat
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Conjuguer expatriation et création d’entreprise : un rêve pour une grande partie des expatrié(e)s, pour qui l’aventure loin de la France rime souvent avec cassure professionnelle. Mais voilà,  beaucoup n’osent pas franchir le pas.

Notre coach, Alex Kergall, partage avec vous quelques idées pour vous aider à cerner les vraies raisons qui vous plombent sur place, et à comprendre les ressorts émotionnels profonds dont vous avez besoin pour vous lancer sur le bon chemin de l’entrepreneuriat.

Photo couleur d'Alex Kergall, coach

Je te parlais de pertes de repères dans le précèdent article, et comment gérer les multiples changements d’une expatriation.

Aujourd’hui, j’aimerais te parler de la création de ton business, partager quelques idées pour t’aider. Que tu vives en France avec le souhait de partir, que tu sois aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni ou bien encore en Australie, que tu suives ton/ta conjoint(e) ou que tu aies un travail temporaire en pays anglophone – Se lancer peut-être simple ou pas, c’est  vraiment toi qui choisis !

Voici deux questions pour toi :

1) Quelle est ta capacité d’adaptation dans les situations imprévues ?

2) Comment réagis-tu quand tu es dans une situation d’incertitude ?

J’entends souvent : « J’aimerai vraiment créer mon business mais je n’ai pas l’idée ».

C’est une excuse. La vraie raison c’est que tu aimes l’idée de créer quelque chose mais que tu n’as pas vraiment envie de le faire. Souvent la racine est la peur de l’échec.

J’aimerai te dire aujourd’hui que si tu veux vraiment faire quelque chose – je te parle d’une volonté puissante qui te prend aux tripes – tu peux le faire. La vraie question pour toi est quel type de projet te fera soulever des montagnes ?

Personne heureuse en haut d'une montagne
Quel type de projet te fera soulever les montagnes ?

Je travaille souvent avec mes clients sur la création d’entreprise. Ce que tu fais chaque jour doit te plaire et être aligné avec tes compétences, cependant cela ne suffit pas.

Le levier le plus important n’est pas l’idée mais la raison pour laquelle tu crées ton business. Savoir pourquoi tu fais ce que tu fais te maintiendra sur la piste quand les autres auront lâchés. Si tu crées ton business avec comme unique ambition de gagner de l’argent, dans les moments de challenge, cette raison sera une mince protection.

“Que l’on me donne 6 heures pour couper un arbre, j’en passerai 4 à préparer ma hache”

-Abraham Lincoln

Trouver les ressorts émotionnels profonds

L’un de mes clients a décidé de créer son business en Angleterre. Il a 33 ans, il est ambitieux et veut rapidement gagner de l’argent. De cette motivation d’origine, nous avons travaillé en profondeur au fil de nos sessions. Enfant, il a vu son père sombrer dans l’alcoolisme, être brutal, passer à côté de sa famille, passer de travail en travail sans stabilité.

Cette situation a poussé ses parents à se séparer. Ensemble nous avons connecté son histoire avec son futur, nous sommes allés chercher ses ressorts émotionnels profonds. Aujourd’hui, il veut rendre son business profitable avec pour objectif de donner une partie des bénéfices a une association de soutien aux alcooliques. Il a souffert personnellement et il sait maintenant pourquoi il se lève tous les matins. Cet exemple est particulier, chacun est unique.

Qu’est ce qui ferait que tu te lèves le matin avec force et énergie ?

Homme d'affaire de dos avec illustration d'idées par des ampoules
Tu dois te réinventer et t’adapter chaque jour

Créer son entreprise demande de l’énergie, tout comme partir en expatriation, et la raison en est plutôt simple.

Tu dois te réinventer et t’adapter chaque jour. L’entrepreneuriat revêt une dimension particulière dans le sens où tu vas inévitablement vivre des difficultés. Une autre question importante est la suivante : Quel regard portes-tu sur l’échec : En as-tu peur ou considères-tu l’échec comme le plus sûr moyen de t’améliorer ?

Comme tu le sais peut-être, je coache des athlètes professionnels, je vais donc partager ici avec toi un pilier important du travail mental que je fais avec les athlètes.

Au cœur de qui tu es, il y a un besoin profond d’apprendre. Adulte, nous oublions ce désir naturel d’apprendre chaque jour. Nous nous sommes pris les pieds dans le tapis et avons besoin de créer des objectifs, mettre la barre a un certain niveau. Je veux atteindre telle cible. La difficulté avec cette approche mentale est que tu fais reposer ton équilibre (Tête-Corps-Cœur Esprit) sur un critère : atteinte de l’objectif ou pas. Cela cause de la frustration ou de la joie en fonction de tes résultats. En anglais c’est le fixed mindset.

Son développement personnel lui a permis de voir ses échecs comme des opportunités de croissance.

Illustration d'un sportif victorieux les bras en l'air

Voici un exemple concret : Je coach un footballeur professionnel, il est attaquant. Il était frustré à chaque fois qu’il ne marquait pas de buts, sans parler des matchs perdus. La barre était : ” je dois marquer pour gagner.” Cela entrainait des phases de frustrations intenses quand il ne marquait pas et/ou quand son équipe perdait.

L’impact était vraiment négatif : Démoralisation, manque de concentration après l’échec, envie de tout abandonner parfois, fatigue mentale, négativité avec les membres de son équipe de foot et son coach, sommeil perturbé, appétit en berne… bref quand cela ne va pas rien ne va !

Nous avons travaillé pour changer son fixed mindset et developper le growth mindset (je t’invite a regarder les travaux de Carole Dweck sur ce sujet).

Voir ses échecs comme des opportunités de croissance !

Cela peut paraître contre intuitif pour un attaquant mais il ne devait plus chercher à marquer de buts ou obtenir la victoire ; Il devait simplement s’améliorer à chaque match (mentalement et techniquement). Son attention complète sur son développement personnel lui a permis de voir ses échecs comme des opportunités de croissance. Et les buts sont arrivés… A 19 ans, il est aujourd’hui l’un des joueurs en vue pour intégrer l’équipe d’Angleterre de football.

La qualité des questions que tu te poses a un impact direct sur tes décisions et tes actions.

Tout commence par un petit pas. Quel est ton prochain pas ?


Besoin d’une coach certifiée pour vos questions sur l’Expatriation et l’Entrepreneuriat ?
CONTACTEZ ALEX


Quote : Do Something Great
Do something great

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top