/
Les permis et visas canadiens

Les permis et visas canadiens

Categories : Canada | Voyages
Zoom sur un visa du Canada
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Qui a besoin d’un visa pour entrer au Canada ? Quelle sont les papiers pour demander un visa canadien ? Comment faire pour obtenir un visa canadien ? Comment immigrer au Canada en tant que visiteur ?  Tourisme, études, stage, PVT, emploi, résidence permanente… éléments de réponse à vos questions.

Qu’est-ce qu’un visa ?

Un visa est un document officiel, habituellement estampillé ou collé à l’intérieur d’un passeport. Ce document confirme que les autorités d’un pays étranger accordent au titulaire la permission d’entrer dans ce pays.

Faut-il un visa pour se rendre de manière temporaire au Canada ?

Carte pays avec drapeau canadien posé dessus

Quelque soit le motif, il est important de prendre le temps de bien vous renseigner sur la règlementation en matière d’entrée et de séjour au Canada.

Pour un séjour ne dépassant pas 6 mois, les ressortissants français n’ont pas besoin de visa visiteur (ou de résidant temporaire).

Toutefois, vous devez impérativement faire une demande d’Autorisation de Voyage Electronique (AVE) et remplir les 6 conditions suivantes :

  • Détenir un passeport dont la validité dépasse d’au moins 1 jour la date de fin de votre séjour,
  • Indiquer un motif légitime pour séjourner temporairement au Canada (voyage d’affaire, études, tourisme…),
  • Disposer de fonds suffisants pour subvenir à vos besoins,
  • Avoir effectué la réservation de son billet de retour,
  • Ne pas avoir l’intention de travailler ou d’étudier au Canada (sauf autorisation obtenue avant son départ),
  • Etre en bonne santé.

C’est l’officier des douanes qui détermine, à votre arrivée sur le territoire, la durée exacte de votre séjour. Généralement il tamponne votre passeport pour 6 mois.

Notez que vous ne serez pas autorisé à changer votre statut de visiteur temporaire pour pouvoir travailler, devenir étudiant ou bien demander la résidence permanente.

Toute personne dont l’intention est de résider au Canada pour une période indéterminée doit au préalable obtenir un visa d’immigrant.

Qu’est-ce que l’Autorisation de Voyage Electronique (AVE) ?

Le logo du gouvernement canadien avec un picto passeport

Depuis août 2015, les ressortissants français (dispensés de visa) qui prennent un vol à destination du Canada, ou bien qui  transitent par un aéroport canadien, ont l’obligation de faire une demande d’ Autorisation de Voyage Electronique (AVE).

Si vous voyagez par voie terrestre ou maritime, vous n’aurez pas besoin d’une AVE pour entrer au Canada. Il vous faudra cependant disposer des titres de voyage

Le processus de demande d’AVE est simple et s’effectue en quelques minutes en ligne. De manière générale la demande est approuvée (par courriel) dans l’heure. Toutefois, si vous devez fournir des documents à l’appui, le traitement peut prendre plusieurs jours.

Mise en garde : Tout comme pour les demandes d’ESTA, ou bien encore la loterie à la carte verte aux USA, faites très attention aux  nombreuses arnaques sur Internet. Ne communiquez jamais vos informations personnelles à des sites non-officiels. Le seul site Web officiel pour présenter une demande d’AVE est celui du gouvernement du Canada.

4 étapes pour votre demande : 

  • Préparez son passeport et son moyen de paiement (carte de crédit)
  • Remplir soigneusement le formulaire en ligne et indiquer son adresse électronique
  • Payer les frais de traitement (7 $ CAN)
  • Réceptionner un courriel de confirmation de la demande sous 72 heures

Une AVE est valide jusqu’à un maximum de 5 ans et est directement rattaché à votre passeport en cours de validité. Si vous renouvelez ce dernier vous devrez procéder à une nouvelle demande AVE.

Autorisation de Voyage Electronique expliquée en une minute

Besoin d’aide ?

Pratique ! Téléchargez le guide complet d’aide pour les demandes d’AVE qui comporte des conseils et des descriptions pour chaque champ du formulaire. (format .pdf)

Les permis d’études

Groupe d'étudiants canadiens souriants prenant une photo

Si vous avez l’intention d’étudier plus de 6 mois dans un établissement d’enseignement canadien (de l’école primaire à l’université)  vous devez procéder à une demande de permis d’études. Il permet à un ressortissant étranger d’étudier au Canada dans un établissement agréé pour la durée du cours ou du programme spécifique. Votre dossier devra avoir été accepté au préalable. Notez enfin qu’au Québec l’obtention d’un certificat de sélection est nécessaire.

Les cas où vous n’avez pas besoin d’un permis d’études :

  • Programme d’une durée inférieure à 6 mois,
  • Membre de la famille ou du personnel d’un représentant étranger au Canada,
  • Membre d’une force armée étrangère.

Conditions à remplir :

  • Avoir été accepté par un établissement d’enseignement au Canada,
  • Prouver que vous avez assez d’argent pour payer les frais de scolarité et ceux de subsistance pour vous et les éventuels membres de la famille qui vous accompagnent,
  • Un billet de retour pour vous et les éventuels membres de la famille qui vous accompagnent,
  • Etre respectueux de la loi, sans casier judiciaire et ne pas être un risque pour la sécurité du pays,
  • Etre en bonne santé et prêt à subir un examen médical,
  • Convaincre l’officier d’immigration que vous quitterez le Canada à la fin de votre séjour autorisé.

Un étudiant peut parfaitement envisager de travailler au Canada pendant ses études. Après avoir vérifié les critères d’admissibilité vous pourrez rechercher un travail :

  • Sur le campus – Vous pouvez travailler, sans permis de travail, sur le campus de l’établissement où vous faites vos études.
  • Hors du campus – Les titulaires de permis d’études peuvent acquérir une expérience de travail en travaillant à l’extérieur du campus (jusqu’à 20h/semaine) tout en poursuivant leurs études.
  • En tant que participant à un programme coopératif ou comme stagiaire – Certains programmes universitaires exigent une expérience de travail. Les étudiants étrangers souhaitant s’inscrire à un programme coopératif ou à un programme de stage doivent demander un permis de travail en plus du permis d’études.

Bon à savoir :

Les époux ou conjoints d’étudiants étrangers sont admissibles à une autorisation d’emploi ouverte. Ils n’ont donc pas besoin d’obtenir une offre d’emploi, ni une étude d’impact, sur le marché du travail de Service Canada.

Après l’obtention du diplôme, un étudiant étranger peut demander un permis de travail dans le cadre du programme de permis de travail post-diplôme. En vertu de ce programme, le permis de travail peut être délivré pour la durée du programme d’études, jusqu’à un maximum de 3 ans.

Le visa travail

Groupe d'employés souriants

Pour pouvoir travailler au Canada il est obligatoire de déposer une demande de permis de travail temporaire. Il est important de comprendre que ce permis n’est pas un document d’immigration et qu’il ne permet pas de vivre au Canada de manière permanente.  D’autre part, dans le cadre d’une activité professionnelle, pour pouvoir bénéficier des prestations et des services accordés par les programmes gouvernementaux, il est nécessaire d’obtenir un numéro d’assurance sociale NAS auprès d’un centre Service Canada.

A propos des stages, notez qu’ils sont considérés comme des emplois, même s’ils sont non-rémunérés ou de courtes durées. Le permis de travail temporaire est là aussi requis.

Vous devez être en possession d’un permis de travail en cours de validité pour prétendre travailler au Canada.

L’une des conditions pour pouvoir travailler au Canada est avant tout de trouver un employeur qui accepte de vous embaucher. Puis il est nécessaire de rassembler les documents suivants pour procéder au dépôt d’une demande :

  • Une offre de poste rédigée par le futur employeur,
  • Tout justificatifs prouvant que vous répondez aux exigences du poste,
  • Un avis positif établi par les Ressources Humaines et Développement Social Canada (RHDSC) – Quelques postes en sont dispensés.

De manière obligatoire vous devez satisfaire aux exigences générales d’entrée et de séjour au Canada, en plus de celles applicables au permis de travail.

Une fois autorisé à travailler, vous recevrez une lettre d’autorisation (qui n’est d’aucune manière un permis de travail) qu’il ne faudra pas perdre. Vous devrez présenter ce document à votre arrivée au Canada. Un permis de travail énonçant les conditions de votre séjour et de votre travail sur le territoire vous sera remis.

Le visa immigration

Document des services de l'immigration canadien avec tampon

Entrée express : nouveau système entièrement électronique de sélection de travailleurs qualifiés souhaitant obtenir la résidence permanente au Canada. Le processus d’immigration est plus simple et plus efficace pour les candidats.

Immigration regroupement familial (Catégorie de demande « Famille ») : s’adresse aux citoyens ou résidents permanents du Canada, âgés de +18 ans, qui souhaitent parrainer certains membres de leur famille.

Immigration économique (Catégorie de demande « Immigration économique »)

  • AF : Aides familiaux résidants au Canada
  • AF2 : Personne à charge, résidant à l’étranger, d’un membre de la catégorie d’aide familial résidant au Canada
  • CEC : Catégorie de l’expérience canadienne
  • EN2-FED : Visa pour démarrage d’entreprise (Entrepreneur) : pour les immigrants qui ont comme but de créer une entreprise et des emplois. Les bénéficiaires de ce visa sont les entrepreneurs qui possèdent les compétences et la capacité nécessaires pour créer des entreprises novatrices qui génèreront des emplois pour les canadiens.
  • EN2-QC : Entrepreneur – Québec
  • MST-FED : Métiers spécialisés – Fédéral
  • NV5-FED : Investisseur – Fédéral
  • NV5-QC : Investisseur – Québec
  • PV2 : Candidats des provinces – Sélectionné par une province autre que le Québec
  • SE2-FED : Travailleurs autonomes : pour immigrer en tant que travailleur autonome. Cela concerne les activités culturelle / sportive ou bien encore à titre d’exploitant d’une ferme.
  • SE2-QC : Travailleur autonome – Québec
  • SUD-FED : Démarrage d’entreprise
  • SW1-FED : Travailleur qualifié – Fédéral
  • SW1-QC : Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec :  ” La belle province ” a ses propres règles de sélection d’immigrants. La toute première étape est d’obtenir un certificat de sélection (CSQ) qui est indispensable.

Source : www.cic.gc.ca


Sélection de la Rédaction

Scroll to Top