/
Vos bagages ne sont pas perdus pour tout le monde

Vos bagages ne sont pas perdus pour tout le monde

Categories : Buzz & Trendy | Voyages
Bureau des bagages perdus dans un aéroport
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Lors de votre dernier voyage à l’étranger, ou bien suite à votre expatriation, vos valises se sont faite la malle ? Vous n’êtes malheureusement pas un cas isolé.

Introduction

Valise avec de nombreux autocollants sur le côté

Arrivé à votre destination finale vos bagages sont introuvables, alors que ceux des autres passagers sont tous bien présents sur le carousel de l’aéroport. Ne paniquez pas. Sachez que ce scénario est loin d’être un cas rarissime. Loin de là.

En effet, chaque heure ce sont environ 3.000 bagages qui se perdent à travers le monde. Oui, vous avez bien lu. Mais rassurez-vous, bien que le nombre de passagers ait augmenté de plus de 65 % en 10 ans, une baisse de plus de 12 % du nombre de bagages perdus, ou endommagés, a été enregistrée.

Des progrès notables, mais qui ne vont malheureusement pas consoler les nombreuses victimes d’un dysfonctionnement, qui semble particulièrement difficile à stopper. Gageons que la technologie, et de nouvelles procédures de traitement, parviennent un jour à régler définitivement ce fâcheux problème.

Lire : Prévenir la perte de ses bagages

Des causes de pertes multiples

Même s’il est quasiment impossible de connaître la véritable raison qui vous concerne en particulier, notez toutefois  que dans 50% des cas, la perte est liée à une erreur d’aiguillage lors d’une escale. On ne le dira jamais assez, préférez des escales longues, ou bien des vols directs.

Les autres causes de pertes sont les suivantes : 

  • Problème lors du chargement16 %
  • Problème de sécurité et étiquetage défectueux = 13 %
  • Problème de poids, taille, météorologique, d’aéroport = 6 %
  • Problème de manutention durant le déchargement = 7 %
  • Problème sur le tapis roulant ou au moment de l’enregistrement = 3 % chacun

La société SITA, qui développe des solutions IT pour l’industrie du transport aérien, estime à environ 2,5 milliards le nombre de bagages enregistrés dans le monde entier en 2014. Sur cette même période, elle évalue également à 24 millions les pièces qui ont eu un défaut de traitement.

Tour d’horizon à travers quelques pays

Illustration mappe monde

A l’échelle de l’Europe cette mauvaise gestion représente 9 sacs pour 1.000. Selon l’AEA (Association of European Airlines), dans l’Union Européenne on estime à 3 millions le nombre de sacs  perdus toutes les années, dont 1 million ne sont jamais restitués à leurs propriétaires. Autant le dire, l’Europe remporte le bonnet d’âne.

L’aéroport Changi de Singapour, le 7ème plus fréquenté d’Asie, qui a accueilli plus de 51 millions de passagers en 2012, rapporte qu’entre 2010 et 2013 il y a eu 1.500 pièces non réclamées.

Aux Etats-Unis, pour l’année 2014, l’estimation de l’USTIA (US Travel Insurance Association), indiquait qu’environ 3,5 millions de sacs avaient été retardés, perdus ou endommagés. Et cela concernait uniquement les compagnies aériennes domestiques. Chaque mois, ce sont 190.000 formulaires de réclamation qui sont déposés par les passagers des vols domestiques. Cela représente pratiquement 2,3 millions par an.

Au Royaume-Uni, une enquête de UK Post Office, à propos de l’assurance voyage, a révélé que 66 % des personnes avaient récupéré leurs effets en 3 jours (ou moins), 29 % en 1 semaine (ou plus) et qu’on n’avait malheureusement jamais rien retrouvé pour les 5 % restant.

Que deviennent les bagages perdus non réclamés ?

Réponse : Il sont généralement tous vendus aux enchères, et le fruit des ventes reversé à des associations caritatives.

  • En Australie, l’aéroport de Sydney organise des  ventes aux enchères dont les bénéfices sont intégralement reversés a des associassions caritatives – Pour l’année 2013, le montant total des gains de l’opération était de plus de 130.000 $.

  • Au Royaume-Uni, les aéroports d’Heathrow, Gatwick, Luton, Stansted, Manchester et de Glasgow réalisent eux aussi des ventes aux enchères de bagages perdus non réclamés. Ce sont des enchères « à l’aveugle », c’est à dire que l’acheteur ignore complètement le contenu des bagages.

  • Concernant la Suisse, un « bagages bazar » est organisé environ tous les 2 ans à l’aéroport de Belp, à Berne. Les objets sont vendus au plus offrant. En 2013, Swiss a récolté 22’000 francs. La compagnie aérienne ne tire aucun bénéfice et l’argent récolté est reversé à SOS Villages d’Enfants.

  • En Allemagne sachez que l’aéroport de Francfort organise ces ventes aux enchères tous les 3 mois, sur le même principe qu’au Royaume-Uni, avec des enchères « à l’aveugle.

  • Pour les expatriés aux Etats-Unis, les objets perdus sont principalement envoyés dans une petite ville d’Alabama appelée Scottsboro. Et c’est plus précisément dans le magasin “Unclaimed Baggage Center” qu’ils sont revendus, à des prix très nettement inférieurs à leur valeur. C’est ainsi que, chaque jour, environ 7.000 nouveaux articles atterrissent sur les rayons de ce magasin. Une vraie caverne d’Ali Baba pour le plus grand bonheur des visiteurs et d’habitués des lieux. Il est même devenu ultra populaire à travers le pays et accueille près d’1 million de visiteurs par an. Ce qui est assez incroyable, c’est ce magasin est la plus grande attraction touristique de l’État de l’Alabama. L’Amérique nous surprendra toujours autant !

Source : TRACE ME / Crédit Photo : Pixabay (Joergelman)


Sélection de la Rédaction

Scroll to Top