/
Vendredi ? Je peux pas, j’ai Critical Mass

Vendredi ? Je peux pas, j'ai Critical Mass

Groupe de cycliste lors de Critical Mass
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Critical Mass c’est LE rendez-vous urbain très tendance des amoureux du vélo. Vous ne connaissez pas encore le concept ?

Amis cyclistes, enjambez votre bicyclette, on vous explique tout. Proche de votre lieu d’expatriation il y a forcément un point de départ.

Histoire du Critical Mass

Golden bridge San Francisco

C’est à San Francisco, le 25 septembre 1992, qu’a eu lieu le tout 1er Critical Mass. À cette époque, l’événement était connu sous le nom de Commute Clot et était composé de quelques dizaines de cyclistes (48 très exactement) qui avaient obtenu un simple prospectus distribué à Market Street.

L’engouement pour ce nouveau rendez-vous ne s’est pas fait attendre. Avec 75% de participants en plus tous les mois, on ne dénombrait pas moins de 500 cyclistes au tout début de l’année 1993.

Quelques mois après, des groupes de cyclistes d’autres grandes villes des Etats-Unis ont commencé eux aussi à organiser leurs propres Critical Mass.

Aujourd’hui, plus de 300 villes dans le monde, fédèrent les amoureux du vélo dans le cadre de cette grande messe. C’est à Los Angeles que le nombre de participants est le plus élevé : 4.000. A quelques exceptions près la date est toujours la même : le tout dernier vendredi du mois.

Découvrez en fin d’article le point de rencontre pour vous rendre au Critical Mass le plus proche de chez vous.

D’où vient le nom “Critical Mass” ?

Le nom “Critical Mass” est tiré du documentaire 1992 de Ted White sur le vélo “Return of the Scorcher“. Dans le film, George Bliss décrit une scène typique en Chine, où les cyclistes ne peuvent souvent pas traverser les intersections car il y a un trafic automobile dense sans aucun feu pour réguler la circulation. Alors, progressivement, de plus en plus de cyclistes se sont accordés à attendre ensemble pour traverser la route, et quand leur nombre est suffisant, ils traversent en masse, d’une seule vague.

Pourquoi participer à Critical Mass ?

Illustration Bicycle Lovers

Les raisons sont nombreuses. La toute première concerne certainement votre santé, car pratiquer le vélo est excellent à tous points de vu. C’est une discipline très complète car en pédalant vous sollicitez les muscles du corps de la tête aux pieds (ou presque) : bras, dos, fessiers et surtout les jambes.

Ensuite, l’expérience est festive, les gens y participent dans une ambiance décontractée et pleine de bonne humeur. Certains se font un vrai plaisir de rivaliser entre-eux avec des tenues toujours plus flashy (surtout du côté de Miami) – ou bien avec des équipements pour vélo toujours plus modernes comme par exemple ces petites lumières à installer au niveau des roues. A la nuit tombée c’est un festival de lumières de toutes les couleurs. Magique !

N’oublions pas la musique qui est également très présente. Il y a tous les styles et donc pour tous les goûts. Vous pourrez également apporter la votre, ou bien suivre quelqu’un qui diffusera votre style.

Enfin, quoi de mieux que ce genre de rassemblement pour partir à la découverte des locaux et ainsi socialiser avec eux ? C’est un excellent moyen pour vous faire de nouveaux amis et réussir votre expatriation. Votre premier point commun, vous l’avez deviné : le vélo !

En toute fin de parcours, certaines villes organisent un espace où il est possible de prendre un verre entre cyclistes, ou alors déguster une spécialité proposée par un food truck. Il n’est pas rare d’y voir se produire des artistes.

Pour terminer, vous découvrirez votre ville d’expatriation sous un autre angle. Même les locaux sont surpris à chaque fois de d’apercevoir de nouveaux  lieux méconnus. Et si vous êtes un vrai fan de votre ville, pourquoi ne pas installer une caméra GO PRO sur votre vélo pour revivre l’évènement ?

Est-ce Critical mass ok pour toute la famille ?

Absolument ! Tous les âges sont représentés. Vous croiserez des enfants accompagnés de leurs parents. Certains seront même confortablement installés dans un siège sur guidon d’un des parents, prêt à vivre l’expérience comme les grands. Généralement les “jeunes” sont en tête, et les familles en fin de cortège.

Et les retraités ? Ils sont aussi de la fête. Critical Mass est un vrai mélange multiculturel et multigénérationnel.

La ballade dure entre 1 et 2 heures, et chacun pédale à son rythme. Quand le parcours est trop long, il est tout à fait possible de stopper en cours de route. Ou bien simplement quand on passe pas très loin de son domicile.

Une chose est certaine : l’essayer c’est l’adopter – Alors plus aucune raison de rester dans son canapé le dernier vendredi du mois !

Les différents lieux de rendez-vous d’où débutent chaque Critical Mass

// Critical Mas aux USA

// Critical Mas au Royaume-Uni

// Critical Mas en Australie

// Critical Mas au Canada

3 conseils pour profiter au maximum de Critical Mass

  • Essayez d’arriver 30 minutes avant le début de chaque Critical Mass
  • Portez un casque (même si ce n’est pas toujours très sexy)
  • Soyez vigilant et respectez tout ce qui vous entoure (cyclistes, piétons, automobilistes, mobilier urbain…)

Alors, est-ce que cet article vous a donné envie de participer au prochain Critical Mass de votre région ? Nous l’espérons et vous souhaitons bonne route à tous.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top