/
Top 10 des journaux anglais

Top 10 des journaux anglais

Top 10 journaux anglais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Quels sont les quotidiens et hebdomadaires anglais les plus lus ? Découvrez le classement.

Introduction

Que ce soit pour améliorer votre niveau d’anglais, votre culture générale ou bien pour faciliter votre intégration lors d’un voyage ou d’une expatriation au Royaume-Uni, lire la presse anglaise est toujours un bonne idée.

The Economist, The Sun ou bien encore le Daily Mail, panorama de la presse britannique avec dans cet article le top 10 des journaux anglo-saxons qui enregistrent les plus gros tirages.

Découvrez également le nombre de followers qu’ils enregistrent sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Logo du journal anglais The Economist1) The Economist

Fondé en 1843 par un chapelier écossais, The Economist est un des rares magazines qui propose une vision réellement mondiale de la politique et de l’économie. Grande institution de la presse britannique, il est la bible de tous ceux qui s’intéressent à l’actualité internationale et aux cours de la Bourse.

D’obédience libérale, ce magazine hebdomadaire qui se présente lui-même comme un journal, défend généralement le libre-échange, la mondialisation, l’immigration et le libéralisme culturel.

A la différence de la plupart des autres médias papier de qualité,  The Economist a réussi ces dernières années à augmenter son tirage et ses bénéfices. Il est imprimé dans 6 pays, et 85 % de ses ventes se font à l’extérieur du Royaume-Uni.

Saviez-vous qu’aucun des articles du magazine n’est signé ? La raison est simple, l’hebdomadaire pense que “la personnalité et la voix collective comptent plus que l’identité individuelle des journalistes”. Historiquement, de nombreuses publications imprimaient des articles sans signature ou sous des pseudonymes pour donner aux écrivains individuels la liberté d’assumer des voix différentes, et pour permettre à certain journaux de donner l’impression que leurs équipes éditoriales étaient plus grandes qu’elles étaient en réalité. Les premiers numéros de The Economist ont en fait été presque entièrement écrits par James Wilson, le rédacteur fondateur, bien qu’il ait écrit à la première personne du pluriel.

The Economist est très suivi sur les réseaux sociaux, avec pas moins de 25 millions de followers rien que sur Twitter (10 millions sur Facebook).

Les articles sont souvent l’œuvre de l’esprit de ruche de The Economist, plutôt que d’un seul auteur !

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais The Sun2) The Sun

Fleuron de la presse à sensation, The Sun est le plus lu et le plus vendu de tous les journaux britanniques, mais il n’est pas forcément le meilleur en terme de contenu.

Quotidien à fort tirage, il essaie de s’affirmer face aux autres journaux à sensation avec lesquels il est en concurrence en proposant des unes féroces et populistes. Le sport, le sexe et les scandales constituent le fonds de commerce de ce titre phare du groupe Murdoch. Ce journal est connu pour son goût du scandale, ses jugements à l’emporte-pièce et pour sa sulfureuse page 3, sur laquelle figure une jeune fille dénudée.

En 2015, The Sun a fait un virage à 180 degrés dans sa stratégie internet en décidant de rendre tous ses articles librement accessibles. A l’image de la version papier, le site web est également très accrocheur. On y trouve les principaux articles du jour, les éditoriaux et les incontournables jeunes filles dénudées. On peut aussi jouer en ligne et ainsi faire des paris pour les matchs de football.

Repères et informations pratiques

  • Diffusion : 1.207.000 (2020)
  • Année de création : 1964
  • Orientation politique : conservateur
  • Site internet : thesun.co.uk
  • Twitter : @TheSun
  • Facebook : @thesun

Logo du journal anglais Daily Mail3) Daily Mail

Autre quotidien conservateur, le Daily Mail est le deuxième quotidien britannique après The Sun. Très influent, il entend se faire la voix de la Middle England, la classe moyenne anglais. Il refuse d’être classé parmi les tabloïds et se définit comme un “compact newspaper”, un journal complet.

Sans être vulgaire, ouvertement de droite et critique vis-à-vis de l’Europe, le Daily Mail est résolument populaire. Tout en accordant une grande place à la vie des célébrités et au sport, il couvre de façon exhaustive et sérieuse l’actualité politique et les grandes crises internationales. Il est cependant régulièrement critiqué pour son sensationnalisme et certains articles aux sources douteuses.

Son site internet, accessible gratuitement, est un des plus consultés au monde. Sa page Facebook remporte également un franc succès avec actuellement 20 millions de followers (2,6 millions sur Twitter).

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais The Evening Standard4) London Evening Standard

Créé en 1827, le plus grand atout du journal conservateur London Evening Standard, c’est la couverture des événements locaux. Mais en plus des informations locales et nationales, il met aussi l’accent sur l’actualité de la City, le quartier financier de Londres.

Distribué gratuitement dans le centre de la Capitale britannique, il est clairement le journal des Londoniens.

En 2009, suite à un fort recul des tirages et à des soucis de trésorerie, London Evening Standard a été racheté au groupe Associated Newspaper (Daily Mail, Mail on Sunday) par Alexander Lebedev, un homme d’affaires russe, qui détient également The Independent. Avec un nouveau modèle commercial, et une nouvelle maquette, London Evening Standard devient gratuit et double ainsi sa diffusion. Un vrai succès.

En mars 2017, l’ex-ministre des Finances George Osborne en est devenu le rédacteur en chef.

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais The Sunday Times5) The Sunday Times

Initialement lancé sous le nom The New Observer en 1821, The Sunday Times est aujourd’hui le journal dominical le plus vendu en Grande-Bretagne dans le segment de la presse de qualité. Détenu par le groupe de journaux de Rupert Murdoch, il est distribué au Royaume-Uni, mais aussi en Irlande où il existe une édition spécifique au pays.

Ce qui séduit le plus ses lecteurs, c’est le nombre important de suppléments, la série de chroniqueurs de renom et la couverture à la fois investigatrice et internationale que propose le journal.

Depuis 1995, c’est John Witherow qui est le rédacteur en chef du journal conservateur.

Chaque année, le Sunday Times publie une liste des personnalités les plus riches, the Sunday Times Rich List, un sondage annuel des personnalités les plus riches du Royaume-Uni et d’Irlande, l’équivalent de la liste de Forbes aux États-Unis. Le journal publie aussi un classement des universités britanniques et un second sur les universités irlandaises. Il publie également la liste des bestsellers britanniques.

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais The Daily Mirror6) Daily Mirror

Le Daily Mirror est l’un des tabloïds les plus vendus au Royaume-Uni, avec une ligne éditoriale plutôt à gauche, proche du Parti travailliste (Labour) qu’il soutient depuis 1945. Grâce à son énorme lectorat de la classe ouvrière dans les années 60 et 70, le journal était le plus grand quotidien du pays, une place désormais occupée par The Sun, son homologue conservateur.

Depuis toujours, ses gros titres et sa prédilection pour les scandales politiques et les faits divers font recette. A plusieurs reprises, ses unes germanophobes ont fait des remous, particulièrement dans le contexte de rencontres de foot ! On notera que le Daily Mirror était l’un de trois journaux nationaux britanniques au Royaume-Uni à être hostile à l’invasion de l’Irak en 2003, et que dans le cadre récent du débat sur le Brexit, le journal a adopté une position neutre.

Racheté par Robert Maxwell en 1984, il appartient depuis 1999 au groupe de presse Reach plc, propriétaire des Sunday People, Daily Record, Daily Star et de 240 journaux régionaux.

Saviez-vous que le jour du couronnement de la reine Elizabeth, le

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais The Times7) The Times

Fondé en 1785, The Times est le plus ancien des quotidiens britanniques, jadis plutôt classé à gauche, avant d’opérer un virage conservateur après son rachat par le milliardaire australien Rupert Murdoch en 1981.

Il est l’un des quotidiens britanniques les plus renommés et a longtemps été le journal de référence et la voix de l’establishment.

Sa formule payante, qui oblige les internautes à s’abonner pour avoir accès à ses articles, a permis au journal de retrouver sa rentabilité, pour la première fois depuis 13 ans.

Longtemps considéré comme un journal de haut niveau avec des journalistes et chroniqueurs qualifiés, depuis qu’il a été racheté par le groupe News Corp, la ligne éditoriale du journal a évolué. Elle tend désormais à donner plus d’importance au sport et aux célébrités, avec à la tête de la rédaction depuis 2013, le rédacteur en chef John Witherow.

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais The Daily Telegraph8) The Telegraph

Quotidien d’information britannique fondé en 1855 sous le nom Daily Telegraph and Courier, The Telegraph est le quotidien de référence pour les électeurs du Parti conservateur, ce qui lui vaut le surnom de “Torygraph“.

Sa ligne invariablement anti-Labour et Euro-sceptique rend ses commentaires et blogs prévisibles et prive le média du caractère de débat qui fait tout l’attrait par exemple du Guardian.

Saviez-vous que l’actuel premier ministre britannique, Boris Johnson, du parti conservateur (Tory), a écrit de nombreux articles pour le journal ?

Dernier des quotidiens de qualité à ne pas avoir abandonné le grand format, son agenda est très prisé, en raison notamment du Court Circular qui présente tous les jours les activités de la famille royale.

Côté version digitale, le site internet de The Telegraph est l’un des plus complets du monde anglo-saxon en plus d’être particulièrement interactif.

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais Daily Express9) Daily Express

Fondé le 4 avril 1900, Daily Express a été à son heure de gloire le journal le plus distribué de Grande-Bretagne. Mais sa distribution est désormais en net recul avec à peine 290.000 copies pour l’année 2020. Jadis si fier de défendre les valeurs morales traditionnelles, le titre a été racheté en 2000 par le sulfureux homme d’affaires Richard Desmond, propriétaire d’un groupe de presse… pornographique.

Grand tabloïd populaire, ce quotidien est proche des milieux conservateurs et Euro-sceptiques, avec des prises de position parfois controversées. C’est pour beaucoup le plus xénophobe de la presse quotidienne.

Repères et informations pratiques

Logo du journal anglais Financial Times10) Financial Times

Fondé en 1888 par James Sheridan sous le nom de London Financial Guide (journal de quatre pages destiné “aux investisseurs honnêtes et aux courtiers respectables”), il absorbe en 1945 son principal rival à la City de Londres : le Financial News.

Média spécialisé dans la couverture de l’actualité économique et financière, le Financial Times est la bible du monde de la finance. Avec son papier rose saumon, reconnaissable ente tous, il est le pendant européen du Wall Street Journal.

Le journal est divisé en deux cahiers, l’un d’informations nationales et internationales diverses, l’autre sur l’actualité des entreprises et des marchés financiers.

Depuis sa création, le Financial Times défend une ligne éditoriale favorable à l’économie de marché, au libre-échange et à la démocratie libérale. C’est est un ardent défenseur de la mondialisation libérale, il soutient le multilatéralisme et la coopération internationale au détriment de l’isolationnisme ou de l’unilatéralisme

Côté internet, son édition digitale en ligne est un incroyable succès commercial, avec pour l’année 2019, quatre fois plus d’abonnés que l’édition papier.  Actuellement, le quotidien économique et financier britannique compte plus d’un million d’abonnés dont près d’un tiers est installé au Royaume-Uni !

Un beau succès grâce au travail d’une rédaction dotée de 600+ journalistes répartis dans plus de 40 pays dans le monde.

Repères et informations pratiques

  • Diffusion : 165.000 (2020)
  • Année de création : 1888
  • Orientation politique : libéral en matière d’économie
  • Site internet : ft.com
  • Twitter : @FT
  • Facebook : @financialtimes

Nombre de followers sur les réseaux sociaux

TITRESFACEBOOKTWITTER
The Economist10 M25.5 M
The Sun3.5 M1.8 M
Daily Mail20 M2.6 M
London Evening Standard1.5 M640 K
The Sunday Times840 K455 K
Daily Mirror3.7 M1.2 M
The Times840 K1.5 M
The Telegraph4.5 M3 M
Daily Express2.4 M900 K
Financial Times4.2 M4.4 M

Conclusion

Pour conclure, n’oubliez pas que le meilleur moyen de comprendre une autre culture et d’améliorer ses connaissances dans une langue, est de lire de manière régulière les journaux dans leur langue d’origine. Très bonne lecture à tous.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top