/
S’expatrier pour travailler au Royaume-Uni

S'expatrier pour travailler au Royaume-Uni

Categories : Actualités | Emploi | Royaume-Uni
Groupe d'employés souriants en Angleterre à la pause café
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Travailler au Royaume-Uni après le Brexit : comment ça marche ? Quelle est la législation du travail qui s’applique aux étrangers ? Repères pour s’expatrier.

Comment travailler au Royaume-Uni après le Brexit ?

Jolie jeune afro souriante au bureau

Suite à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, il est désormais un peu plus compliqué de partir travailler outre-Manche quand on est Européen. En effet, depuis le 1er janvier 2021, de nouvelles règles s’appliquent.

Avant toute chose, pour obtenir l’autorisation de travailler au Royaume-Uni, le candidat à l’expatriation doit répondre à des exigences spécifiques.

En tout premier lieu, il est impératif de s’être vu offrir une offre d’emploi par un sponsor avant même de lancer la procédure d’obtention d’un visa de travail. Sans sponsor, aucune possibilité de travailler au Royaume-Uni. De plus, cette offre d’emploi doit faire partie de la fameuse liste des emplois éligibles à l’obtention d’un visa de travail. Egalement, l’offre d’emploi doit avoir été émise par un employeur reconnu et approuvé par le ministère de l’Intérieur britannique.

Ensuite, les candidats Européens doivent procéder à une demande de visa de travail, le “Skilled Worker visa“. Pour être éligible à ce visa des “travailleurs qualifiés“, il faut démontrer que :

  • vous avez une proposition d’emploi d’un sponsor autorisé par le Ministère de l’Intérieur britannique (Home Office) avec un niveau de compétence requis,

  • vous serez payé au seuil de salaire minimum par votre sponsor (26.500 £ ou le taux courant pour ce poste particulier, le plus élevé des deux étant retenu),

  • vous parler anglais au niveau intermédiaire B1 (cadre européen commun de référence pour les langues).

 Qu’elle est la durée du visa de travail au Royaume-Uni ? Le “Skilled Worker visa” est valable 5 ans

Quels sont les documents à fournir pour le “Skilled Worker visa” ?

  • la référence de votre certificate of sponsorship
  • le nom de votre futur employeur et son numéro de sponsor
  • le code à 4 chiffres qui correspond à votre poste
  • l’intitulé de votre poste
  • votre salaire annuel
  • la preuve que vous parlez anglais
  • votre passeport en cours de validé

Repères sur la législation et le droit du travail au Royaume-Uni

1 – Durée de travail hebdomadaire

La durée maximale de travail hebdomadaire est de 48h pour les personnes de plus de 18 ans. Mais les Anglo-saxons travaillent en moyenne 38 heures par semaine.  Toutefois, il est possible de dépasser cette limite dans certaines professions (médical, défense, services personnels…) mais toujours avec votre accord.
Concernant les mineurs de 16 ans à 18 ans, la durée de travail maximale est de 40h par semaine.

2 – Congés payés et jours fériés

Au total, il y a 6 jours fériés par an à l’échelle du Royaume-Uni. En plus de ces 6 jours fériés, s’ajoutent d’autres journées et évènements qui sont propres aux 4 nations constitutives du Royaume-Uni  par exemple : Easter monday (sauf Ecosse), St Andrew day (uniquement Ecosse)…

Les congés payés sont de 5.6 semaines par an, soit environ 28 jours. Pour plus d’informations : gov.uk

Les congés maternités et maladie sont payés dans la limite de 26 et 28 semaines maximum respectivement.

3 – Retraite

L’âge de départ à la retraite est de 65 ans pour les hommes, et 64 ans pour les femmes mais devrait être à niveau égal pour les 2 sexes d’ici 2037 avec un départ à la retraite à 68 ans (Proposition d’un nouveau calendrier pour l’augmentations de l’âge de la retraite publique).

4 – Salaire minimum légal

Le salaire horaire minimum en vigueur en 2021 au Royaume-Uni est de £8.91 pour les personnes âgées de 23 ans ou plus. Le taux horaire diminue selon l’âge : £8.36 pour les 21/22ans, £6.56 pour les 18/20ans, £4.62 pour les moins de 18ans et £4.530 pour les apprentis.

Pour plus d’informations : Taux national du salaire minimum et du salaire minimum vital

Le marché de l’emploi au Royaume-Uni

Flat icon drapeau du Royaume-Uni

Avant de se lancer dans la recherche d’un emploi, il est toujours préférable de sonder le marché du travail du lieu où l’on souhaite s’expatrier.

Le site niesr.ac.uk peut vous aider dans ces démarches en vous donnant des informations sur les secteurs les plus dynamiques et ceux qui sont moins porteurs en terme d’emploi.

En 2021, le taux de chômage au Royaume-Uni est de 4.7%. Un taux de chômage faible grâce notamment à un marché du travail très flexible mais surtout au manque de travailleurs. En effet, les entreprises britanniques font actuellement face à une pénurie de main d’oeuvre. Du coup, les postes à pourvoir explosent.

Consultez notre article : Pistes pour trouver un job au Royaume-Uni

Liens utiles pour trouver un job au Royaume-Uni

Les meilleurs sites d’offres d’emploi au Royaume-Uni

Perte d’emploi au Royaume-Uni

Portrait d'un recruteur asiatique souriant

En cas de rupture du contrat de travail, l’employeur britannique ou le salarié sont tenus de respecter un préavis minimum. La durée du préavis de licenciement dépend de votre ancienneté. Dans certaines circonstances, le préavis ne s’applique pas, par exemple en cas de licenciement pour faute grave ou en cas de démission forcée.

En cas de perte d’emploi, vous pouvez bénéficier d’une assistance juridique si vous estimez que vous avez fait l’objet d’un licenciement abusif ou si vous souhaitez des conseils au sujet de votre indemnité de licenciement. Vous pouvez commencer par en parler à votre syndicat, Citizen Advice Bureau le plus proche de votre domicile ou à un Law Centre : vous ne disposez généralement que de 3 mois, à compter de votre licenciement, pour déposer une plainte. Votre syndicat, le bureau local du Citizen Advice Bureau, un Law Centre ou un solicitor (conseil juridique) vous donneront de plus amples informations.

Si vous êtes au chômage, il est possible que vous soyez éligible à la Jobseeker’s Allowance (allocation de recherche d’emploi). Votre Jobcentre Plus local vous aidera à constituer votre dossier pour être indemnisé.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top