/
Scolarité et expatriation : les solutions

Scolarité et expatriation : les solutions

Categories : Enseignement
Fillette d'origine asiatique à l'école
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

S’expatrier avec des enfants, c’est organiser leur scolarité à l’étranger. Mais alors quelle école choisir lorsque l’on habite dans un autre pays ?

Introduction

Pour garantir la scolarité des jeunes et moins jeunes expatriés, différentes alternatives s’offrent aux familles. Dans la grande majorité des cas, le choix se fait en fonction du niveau de l‘établissement dans le pays d’accueil mais aussi en fonction de l’âge et du niveau scolaire de l’enfant.

Entre écoles locales ou françaises implantées dans votre ville d’accueil, et éducation à domicile, retrouvez une présentation des différentes options qui s’offrent à vous pour vous aider à faire le bon choix.

Prenez le temps d’examiner chacune des possibilités avant le départ afin de faire le choix le plus adapté à la situation de votre famille.

Les établissements scolaires français établis à l’étranger

Groupe d'écoliers autours d'un camarade

Aujourd’hui le réseau scolaire français s’étend dans plus de 136 pays à travers le monde avec près de 500 établissements en dehors de son territoire. Ce rayonnement à l’international s’explique par la multiplication du nombre de familles françaises s’expatriant à l’étranger mais aussi grâce aux nombreux étudiants de nationalités étrangères désireux d’apprendre la culture et la langue française.

En moyenne, les établissements d’enseignement supérieur comptent chaque année environ 330.000 élèves dans leurs rangs, allant de l’école maternelle au lycée. Un chiffre qui montre l’importance de ce réseau mais aussi la notoriété que détient l’éducation française à travers le monde.

En choisissant l’établissement français, votre enfant aura l’occasion de suivre une scolarité au plus proche de la réalité française car les diplômes délivrés, et les programmes enseignés, sont identiques aux écoles en France. Pour garantir la similarité de l’enseignement promulgué dans les différents établissements scolaires, l’Etat français se doit de vérifier le contenu enseigné afin que celui-ci corresponde au programme officiel. C’est pour cela qu’un système d’homologation a été mis en place.

L’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger, placée sous la direction du Ministère des Affaires Etrangères, est en charge de plusieurs de ces établissements. Cependant, tout comme en France, la grande majorité des écoles françaises ne sont pas publiques mais privées.

De ce fait, les frais d’inscription peuvent être très variables d’un lycée à un autre. Il est donc très important de bien se renseigner avant de partir sur place. En revanche des bourses peuvent être attribuées aux familles de nationalité française sous réserve de remplir certains critères d’éligibilité concernant notamment les ressources de la famille.

Les + : diplômes valides en France, réinsertion en France facilité, possibilité de bourse.

Si vous êtes intéressé par ce choix de scolarisation, vous trouverez davantage d’information complémentaire sur les sites :

  • Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger : aefe.fr
  • Mission Laïque Française : mlfmonde.org

Les écoles locales à l’étranger

Ecolière qui consulte un gros livre

La scolarité en école locale est une réelle source d’opportunité pour les enfants français. Outre le fait d’être baigné dans une nouvelle culture, elle permet à l’enfant d’apprendre très rapidement une nouvelle supplémentaire, d’ouvrir son esprit, d’acquérir des valeurs propre au pays d’accueil et d’aborder de nombreux thèmes d’apprentissage différents de ceux utilisés en France.

Cependant, d’un pays à l’autre, la qualité de l’enseignement est inégale. Il est important de savoir si le cursus suivi par votre enfant sera validé et reconnu par le Ministère de l’Education Nationale.

Vous pouvez également choisir une école privée étrangère ouverte aux enfants d’expatriés. De nombreuses écoles américaines, canadiennes ou encore anglaises sont réputées pour l’excellence de leur programme même si celui ci n’est pas équivalent au programme d’enseignement français.

Les + : ouverture d’esprit, apprentissage de la langue étrangère, apprentissage de la culture du pays d’accueil.

Les cours à distance

Crayons de couleurs

Grâce au Centre National d’Enseignement à Distance, ou encore appelé le CNED, il est possible de donner des cours à la maison avec l’assurance d’un programme identique à celui promulgué en France. Le CNED est un établissement du secteur public sous tutelle du Ministère de l’Education Nationale. Les cours dispensés par le CNED sont identiques à ceux du programme officiel, reconnu par l’ensemble des établissements de France Métropolitaine, et ce pour tous les différents niveaux, allant de la maternelle à la terminale.

Outre la validité de l’école élémentaire jusqu’au secondaire , les cours du CNED sont ouverts à plusieurs filières techniques et non pas seulement aux filières dites générales c’est à dire littéraire, économique et scientifique. L’établissement permet aussi aux enfants nécessitant un suivi spécifique, et requérant une attention soutenue, de suivre un enseignement adapté et sur-mesure.

Dans cette dynamique, le CNED propose également des cours de soutien tout au long de l’année, ainsi que des cours de renforcement en langue.

Il arrive souvent que le CNED travaille d’accord en accord avec les écoles françaises étrangères lorsque le problème du manque d’effectif se pose. L’école aura donc davantage un rôle d’encadrement et les élèves travailleront sur les cours administrés par le CNED. Dans ces cas là, les frais du CNED viendront s’ajouter aux droits de scolarité réclamé par l’établissement.

Les tarifs pratiqués sont variables en fonction du niveau et du programme sollicité. A titre d’exemple, les frais scolaires annuels pour un élève de 6ème avoisineront les 160 euros. Ce coût comprend les cours écrits, les exercices autocorrectifs, les corrections personnalisées, les devoirs, les supports audio ainsi que l’accompagnement par téléphone. En revanche, les manuels scolaires pour le niveau lycée restent à la charge de la famille, tout comme en France.

Les + : diplômes valides en France, réinsertion en France facilité, autonomie tout en ayant un suivi personnalisé de l’élève.

Si vous êtes intéressé par ce choix de scolarisation, vous trouverez davantage d’information complémentaire sur le site du CNED : cned.fr

L’internat

Professeur et écolier

Plusieurs raisons pourront vous amener à faire le choix de scolariser votre enfant dans un établissement dit d’internat complet :

  • Vous souhaitez absolument que votre enfant suive un cursus français et il n’y a aucunes écoles dans le pays de résidence ou dans la région

  • Le niveau n’est pas assuré par les établissements du pays d’accueil

  • Les options choisies par votre enfant ne sont pas dispensées par les écoles sur place

  • Il n’y a pas d’écoles locales permettant l’inscription de votre enfant

  • Les conditions de vie dans le pays d’accueil sont très difficiles (insécurité, conditions sanitaires précaires)

Le choix de l’internat se pose lorsqu’il n’y a aucune famille, ou proches, pouvant accueillir l’enfant pendant les périodes de vacances, de jours fériés ou de week-end. Dans ces internats, des activités sportives et culturelles ainsi que des séjours spécifiques sont mis en place pendant les périodes extra-scolaires pour garder les jeunes occupés.

Si vous êtes intéressé par ce choix de scolarisation, vous trouverez davantage d’information complémentaire sur le site du Ministère de l’Education Nationale ainsi qu’un annuaire regroupant les différents établissements proposant l’internat complet : education.gouv.fr

L’école à la maison

Ce choix d’enseignement est pour les expatriés une solution de secours, au cas où le pays d’accueil ne dispose pas de système scolaire ou si l’établissement scolaire est située trop loin du logement. 

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top