/
Le programme Erasmus en 6 points

Le programme Erasmus en 6 points

Categories : Enseignement
Groupe de jeunes étudiants souriants du programme Erasmus
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Quel est l’objectif du programme Erasmus ? Qui peut bénéficier du programme Erasmus ? Comment fonctionne le programme Erasmus ? Tour d’horizon en 6 points de ce programme d’échange qui vous permet de partir étudier dans une université européenne affiliée.

Introduction

Mis sous le feu des projecteurs grâce au film « L’Auberge espagnole » de Cédric Klapish, Erasmus est devenu un programme incontournable pour bon nombre d’étudiants européens. Programme d’échange universitaire européen, Erasmus offre une nouvelle mobilité aux étudiants qui peuvent ainsi s’expatrier pour aller étudier entre 3 et 12 mois à l’étranger, dans une université européenne affiliée.

Le saviez-vous ? Depuis son lancement en 1987, plus de 4 millions d’étudiants en ont bénéficié

1) Erasmus c’est quoi ?

Jolie jeune étudiante souriante

Lancé par les états membres de l’Union Européenne, Erasmus a 3 objectifs :

  • la mobilité estudiantine,
  • la coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques,
  • et la réforme des politiques en matière d’éducation, de formation et de jeunesse.

Dans les faits, ce sont les étudiants qui en profitent le plus, pouvant s’ouvrir à de nouveaux horizons et découvrir une nouvelle culture dans leur pays d’accueil. Si le programme Erasmus était confidentiel, le nombre de bénéficiaires a explosé, passant de 3.000 étudiants pour l’année 1986/87 à pas moins de 272.000 pour 2013/14.

D’Erasmus à Erasmus +

Pour faire d’Erasmus un catalyseur de mobilité encore plus efficient, la Commission européenne a rassemblé, pour la période budgétaire 2014-2020 l’ensemble des mécanismes en place en matière d’éducation, de formation, de jeunesse et de sport sous le nom d’Erasmus +.

Erasmus + regroupe l’ensemble des anciens programmes européens dédiés à l’éducation, la formation, la jeunesse (Comenius, Erasmus, Erasmus Mundus, Leonardo da Vinci, Grundtvig, Jeunesse en action, Jean Monnet, Alpha, Edulink) et intègre un nouveau volet sport.

2) A qui s’adresse le programme Erasmus ?

La cible est large. Tous les étudiants français, ou européens, ayant validé leur première année d’études à l’université peuvent postuler. Et faire une demande plus tard dans leurs études, jusqu’au doctorat. Mais postuler ne veut pas dire être sélectionné. Car les places sont limitées et la concurrence est donc évidemment rude !

3) Comment est faite la sélection des bénéficiaires ?

Les places d’accueil dans les universités partenaires sont limitées, il faut donc pouvoir présenter un dossier impeccable. La sélection se fait dans l’université d’origine, en fonction de différents critères :

  • les résultats et notes,
  • les compétences linguistiques,
  • et la motivation.

4) Partenariat et équivalences

Groupe de 4 jeunes étudiants souriants

Attention, les universités partenaires sont choisies en fonction des programmes et cursus qu’elles proposent. Il faut que leurs enseignements soient équivalents, ou relativement similaires, avec ceux de l’université d’origine. Mais aussi que ces apprentissages puissent être reconnus par l’établissement français.

Grâce à la réforme LMD (Licence Master Doctorat), les élèves valident des E.C.T.S, des crédits européens équivalents et reconnus dans les pays de l’UE. Le jeune part donc étudier dans une université en lien avec son établissement d’origine. Et recevra un diplôme de son université d’origine.

5) Comment financer son séjour ?

Il n’y a donc aucun frais administratif annexe : les frais d’inscription à l’université française incluent ceux de l’université partenaire. Il faut en revanche prévoir un budget pour la vie locale : loyer, transport, nourriture… Et attention, car certaines villes sont chères, voire inabordables pour des étudiants comme Londres ou Amsterdam.

Il est néanmoins possible d’obtenir des bourses européennes. Bonne nouvelle, en tant que Français, vous pouvez travailler dans n’importe quel pays européen sans avoir besoin de visa.

Saviez-vous qu’un étudiant sur quatre a rencontré son partenaire lors de son séjour à l’étranger ?

6) Découvrir une nouvelle culture avec Erasmus

Groupe de jeunes étudiants de dos à la plage

L’avantage d’Erasmus est bien entendu de partir à l’assaut d’un nouveau pays, d’une nouvelle culture. Et d’une nouvelle langue. En effet, dans de nombreux pays, les cours sont dispensés dans la langue officielle locale. Certains pays scandinaves et nordiques privilégient les cours en anglais. Il faut bien vérifier ce point avant de faire une demande de dossier.

Et attention, pour des raisons de langues, les universités britanniques ont particulièrement la cote dans les demandes. Pourquoi ne pas profiter de votre Erasmus pour dépoussiérer vos rudiments de LV2 plutôt ?

De manière générale tous les étudiants Erasmus reviennent dans leur pays d’origine avec des étoiles dans les yeux, se sont découvert de nouveaux talents d’adaptabilité et le pouvoir incontesté de l’accent frenchy ! Mais ça va plus loin : un étudiant Erasmus a 2 fois moins de chances de se retrouver au chômage qu’un étudiant n’ayant jamais quitté son pays.

Vous aussi, faites votre demande d’inscription et expérimentez l’expatriation

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top