/
Nos conseils pour trouver un emploi au Canada

Nos conseils pour trouver un emploi au Canada

Categories : Canada | Emploi
Jeune homme et jeune femme au travail avec une tablette
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Le Canada bénéficie d’un marché de l’emploi particulièrement porteur pour les candidats à la mobilité internationale.

Le besoin de main-d’œuvre qualifiée est en forte augmentation, et des conventions entre le Canada et la France facilitent l’expatriation pour les français.

Les chiffres sont excellents : en 2017, l’emploi a progressé de +2,3 % (423.000 postes) et le taux de chômage a baissé de 1,2 % pour s’établir à 5,7 %, soit le taux le plus bas depuis janvier 1976. (source : Statistique Canada)

Vous cherchez actuellement un emploi et vous projetez de vous expatrier au Canada ? Bravo, c’est clairement le moment car de nombreux indicateurs sont au vert. De plus, pour répondre au besoin de main d’oeuvre de son économie, le gouvernement canadien a prévu d’attirer un million de nouveaux expatriés d’ici la fin 2020.

Avec de bonnes méthodes, il est plutôt facile de trouver un emploi au Canada. Voici nos conseils pour vous aider à décrocher un poste de vos rêves.

Soigner et adapter son CV

Illustration d'un CV pour le travail

Cette étape paraît évidente mais il est important de le rappeler : le CV, qu’il soit au format papier ou bien électronique, est le principal moyen de vous faire connaître auprès des recruteurs, il faut donc particulièrement le soigner !

Et il y a quelques règles à respecter. Par exemple, omettez toute information telles que l’âge, la nationalité, le statut marital ou même la photo. Un employeur canadien va regarder en priorité votre expérience et vos compétences ; ce sont donc ces informations que vous devez mettre en avant.

Le site Guichet Emplois du gouvernement canadien dispose d’un concepteur de CV pour vous aider à créer le votre, correctement organisé, selon les normes canadiennes.

Une fois que votre CV est prêt, avant de répondre aux annonces, assurez-vous d’avoir parfaitement cerné la problématique de l’entreprise qui recrute (contexte / défis / enjeux).

CV et la lettre de présentation qui l’accompagne doivent être adaptés et personnalisés pour chaque candidature.

Faire du bénévolat pour enrichir son CV

Le site officiel du gouvernement canadien lui-même le conseille : “le bénévolat peut vous aider à trouver un emploi.”

Une expérience de bénévolat vous permettra, entre autres, d’acquérir une expérience de travail dans votre nouveau pays d’expatriation, de vous améliorer en anglais, de vous créer un réseau de contacts. Pour trouver des postes en tant que bénévole, consultez le site Web Bénévoles Canada.

Votre expérience dans le bénévolat doit donc clairement figurer sur votre CV.

Bien se renseigner avant son expatriation pour le Canada

Drapeaux miniature du Canada

Il est important de sonder le marché du travail avant de s’expatrier. Sachez cependant qu’il vous sera difficile de trouver un emploi en amont de votre départ pour le Canada : l’éloignement géographique et la flexibilité du travail en sont les principaux freins. Cependant si vous avez des compétences recherchées il ne fait aucun doute qu’on vous accueillera les bras grands ouverts !

Retenez que le marché du travail canadien est dynamique. En 2017, le taux de chômage était en moyenne de 5.7 % sur l’ensemble du territoire, avec le taux le plus bas dans l’état de la Colombie-Britannique (4.9 %).

Progression de l’emploi par province : 

  • Ontario = 2,5 % (+176.000)
  • Québec = 2,1 % (+87.000)
  • Colombie-Britannique = 3,4 % (+83.000)
  • Alberta = 2,4 % (+55.000)
  • Manitoba = 2,1 % (+13.000)
  • Nouvelle-Ecosse = NC (+6.300)
  • Ile-du-Prince-Edouard = 3,9% (+2.800)
  • Nouveau-Brunswick / Terre-Neuve-et-Labrador et en Saskatchewan = faible variation

En tant que francophone, il vous sera plus facile de trouver un emploi au Québec. Si vous êtes bilingue ou si vous avez un bon niveau d’anglais, vous pouvez envisager de travailler dans la partie anglophone du Canada qui est également très ouverte aux étrangers.

Rappel : Un NAS/SIN (Numero d’assurance Social/Social Insurance Number) est impératif pour travailler sur l’ensemble du territoire canadien.

Consultez également notre article : S’expatrier pour Travailler au Canada, et les retours d’expériences d’expatriés français dans notre rubrique Interview Expats.

Pistes pour faire sa recherche d’emploi canadienne

Groupe d'employés souriants

1. Les offres diffusées sur internet

Faire des démarches de recherche d’emploi sur internet est évidemment le moyen le plus facile et rapide lorsque l’on n’est pas sur place.

  • Le gouvernement canadien propose un Outil Carrières où il est possible de s’informer sur le marché du travail actuel au Canada, et de rechercher des offres d’emploi par profession, salaire, domaine d’étude, connaissances, etc. Vous pouvez également cibler votre recherche sur une ville spécifique. Vous trouverez également des informations sur les salaires dans chaque Etat, le taux de chômage, le nombre de postes vacants etc. Toujours sur le site du gouvernement canadien, une partie est entièrement consacrée à l’emploi des jeunes et des étudiants.
  • Le site Workopolis vous permet de chercher parmi des milliers d’offres d’emploi. Il y a également beaucoup d’informations sur le marché du travail canadien, comme par exemple une liste d’entreprises qui recrutent.
  • Le site d’annonces Monster recense également beaucoup d’offres d’emploi que vous pouvez parcourir par profession et par ville.
  • Vous pouvez parcourir le réseau des entreprises canadiennes et les contacter directement en envoyant une candidature spontanée ou en répondant à une offre d’emploi s’il y en a.
  • L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) vise à aider les français et québécois de 18 à 35 ans dans leur mobilité professionnelle entre la France et le Canada. Vous y trouverez des appels à candidature, des offres d’emploi, des offres de stage, d’apprentissage etc.
  • Egalement : jobboom.com / jobmire.com / neuvoo.ca / monster.ca / workland.com

2. Les réseaux sociaux professionnels

Les réseaux sociaux professionnels constituent un bon moyen de repérer et contacter des personnes qui pourraient vous aider dans vos recherches sur place. N’hésitez donc pas à vous créer un profil et à contacter des personnes susceptibles de vous faire avancer dans vos recherches.

Voici quelques-uns des sites les plus connus :

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top