/
Nos animaux partent en voyage

Nos animaux partent en voyage

Categories : Animaux | Voyages
Chien à la fenêtre de la voiture admirant le paysage
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Chat, chien, furet partent en voyage : que faut-il prévoir ?

Introduction

Vacances ou expatriation, voyager avec un animal de compagnie demande de l’organisation, suppose de prendre quelques précautions et de respecter certaines formalités. Mémo pour se préparer l’esprit tranquille.

Les animaux autorisés à voyager

Magnifique chat sur une valise prêt à voyager

Le terme « animal de compagnie » tel que défini par l’Union européenne et la plupart des pays du monde, désigne les chiens, chats et furets (les 3 espèces officielles de « carnivores domestiques »). Les autres animaux (notamment les NAC – Nouveaux Animaux de Compagnie) sont touchés par d’autres exigences douanières et vétérinaires que vous devriez vérifier auprès des sites spécialisés si l’envie vous prenait d’emmener votre dragon du Komodo en vacances à Londres (cela dit vous devriez éviter ce genre de fréquentation. D’abord parce que c’est interdit. Ensuite parce que c’est dangereux… m’enfin quelle mouche vous a piqué !)

Vous ne pouvez par ailleurs pas voyager avec un animal de moins de 15 semaines. Et par définition pas non plus avec une femelle prête à mettre bas (ce qui serait par ailleurs mauvais pour la santé de la future maman). Là encore, certains pays fixent l’âge des animaux à un minimum de 7 mois.

N’oubliez pas non plus que certaines races de chiens sont interdites dans certains pays, peu importe qu’ils y soient en résidence permanente ou en transit. Pour délit de faciès, Malamute, Pit Bull et Rottweilers entre autres sont rarement les bienvenus…

Enfin si vous voyagez avec plus de 5 animaux (quitte à aller au Canada, autant amener sa propre meute de chiens de traîneau), vous êtes soumis à la règlementation pour les mouvements commerciaux d’animaux de compagnie.

La checklist

Illustration d'une feuille de test avec stylo sur fond orange

Pour le voyage : on n’oublie pas le joujou préféré, la petite couverture (ou le panier), une bonne laisse et un collier avec médaille (indiquant vos nouvelles coordonnées à jour et en anglais), le kit de soins et la trousse de secours, la gamelle et la réserve d’eau portable, de l’aromathérapie pour calmer votre animal s’il angoisse en voiture, éventuellement un calmant si le vétérinaire l’a prescrit. Il est préférable de faire voyager un animal à jeun, ils souffrent souvent du mal des transports.
Si vous prenez l’avion, le bateau ou le train, il vous faudra une cage de transport, selon les directives de la compagnie qui vous accueille. L’animal ne doit porter de laisse ni de muselière, ni aucun accessoire dans la caisse. Sachez qu’il n’existe pas de cage/caisse qui soit officiellement homologuée.

Les formalités : vérifiez toujours, sans exception, les formalités exigées par les pays que vous traversez en voiture avec un animal. Ces infos sont généralement disponibles en ligne sur les sites des douanes du pays en question. Vérifiez également les conditions auprès de votre compagnie aérienne, certaines ont leur propres conditions et règlements.

Passeport Européen et kit puce électronique animaux domestiques

À faire chez le vétérinaire avant de partir : un beau carnet de santé/vaccination à jour, un examen général, un Passeport Européen pour Animal, un certificat sanitaire international de bonne santé et des vaccins selon les exigences des pays visités. Si vous revenez vers l’Europe d’un pays tiers, un vaccin antirabique est obligatoire.

L’identification des chats, chiens et furets est obligatoire dans la plupart des pays. L’identification se fait soit par tatouage (vous devez vous assurer qu’il est parfaitement lisible), soit par micropuce électronique.

Si vous voyagez en dehors de l’Union européenne, en raison du délai de quarantaine et de certains tirages d’anticorps nécessaires avant le voyage, il est préférable de consulter votre vétérinaire 6 mois avant le départ. Au sein de l’Union européenne, une visite 1 mois avant le départ est généralement suffisante.

Enfin, une fois que vous vous serez assuré d’avoir bien prévu tous les aspects pragmatiques du voyage pour votre animal et vous-même, assurez-vous de son bien-être psychologique. Votre animal de compagnie est sensible aux changements, au stress, il réalise que quelque chose se passe qu’il ne comprend pas forcément. Rassurez-le. Passez du temps à jouer avec lui et laissez-le « explorer » les valises et les cartons. Il a besoin de sentir qu’il fait partie de la famille et qu’il ne sera pas laissé sur le trottoir avec des encombrants au moment de votre départ.

Plus de 100.000 animaux de compagnie sont abandonnés chaque année en France au moment des départs en vacances et des déménagements / expatriations…

Et qu’en est-il pour les autres animaux ?

Groupe de NAC : Rat, Oiseau, Araignée, Lapin

Bon alors, les chiens, les chats, les furets, d’accord. Et les autres animaux de compagnie ? Nos chers « NAC » :

  • rongeurs et lapins domestiques ;
  • oiseaux sauf catégorie des volailles (canards, poules, cailles…) ;
  • reptiles, amphibiens, poissons tropicaux décoratifs ;
  • invertébrés (sauf abeilles et crustacés).

Seuls les carnivores domestiques sont concernés par la règlementation imposant l’identification, le passeport et la vaccination. Il n’y a pas de règlementation générale pour voyager par exemple avec un lapin de compagnie et l’identification n’est pas obligatoire. Mais chaque pays définit, ou pas, des règles et nombre d’entre eux interdisent tout simplement l’entrée sur leur territoire de toutes ces… bestioles.

Mais si, après vérification, le pays où vous vous rendez l’autorise et votre transporteur également, il est souhaitable que les animaux soient accompagnés d’un certificat vétérinaire de bonne santé attestant qu’ils ne présentent aucun signe clinique des maladies qui sont propres à leurs espèces.

Enfin, ces animaux ne doivent pas être destinés à la vente, la reproduction, ou la… consommation.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top