/
Madagascar, l’île aux merveilles

Madagascar, l’île aux merveilles

Categories : Voyages
Avenue des Baobabs à Madagascar
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Madagascar, une des rares destinations à combiner à la fois rêves d’exotisme, plages paradisiaques, faune et flore d’une richesse inouï. Bienvenue à “Mada”.

Introduction

Bordé par l’Océan Indien et le Canal de Mozambique, entouré d’archipels (les Seychelles, la Réunion et les Comores), Madagascar est la 5ème plus grande île au monde (587.000 km2). Ce grand pays est divisé en 22 régions. Pour mieux se repérer, il convient de prendre en compte ses 6 provinces (les “six faritany“).

L’île est connue pour ses différentes zones climatiques et sa variété de paysages qui procurent au pays contrastes et un important potentiel touristique. Les randonnées qu’il est possible de réaliser sont comme nulle part ailleurs. Les milieux marins sont à couper le souffle, la biodiversité hors du commun, avec un taux d’endémisme très élevé : près de 80% pour la flore, et un taux encore plus élevé pour la faune. Enfin, la grande variété des produits et techniques artisanaux témoigne également d’une incroyable diversité culturelle.

Un climat diffèrent d’une province à l’autre

Icone de la météo avec un soleil et un nuage

Commençons par la météo qui règne sur l’île. Madagascar jouit d’un climat de type tropical. Etant donné sa grande superficie, des variations sont toutefois à observer selon les provinces :

  • Antsiranana (Nord) et Mahajanga (Ouest). Les pluies sont fréquentes de la fin de l’année jusqu’en avril. Ensuite, un ensoleillement radieux propice pour les vacances prend place. Les températures sont comprises entre 16°C à 38°C.

  • Toamasina (Est). Les pluies ne sont jamais très abondantes. On notera que des cyclones ne sont pas à exclure en début d’année. Le reste du temps, la province bénéficie d’un important ensoleillement.

  • Antananarivo et Fianarantsoa (Hautes Terres Centrales). Les pluies ne sont pas fréquentes mais sont quand-même à prévoir de novembre à avril. Sinon, le climat tropical sec règne pour les autres mois de l’année. Les températures annuelles varies entre 10°C à 35°C.

  • Toliary (Sud). Une partie du Sud du pays a un climat de type désertique.

Il faut retenir que la meilleure période pour visiter Madagascar est de mai à octobre. C’est en effet la saison sèche. Les éclaircies radieuses sont au rendez-vous et vous assurent des journées exceptionnelles. Notez qu’en fonction de votre destination, et de la saison, vous aurez besoin de vêtements différents.

Géographie de Madagascar

Illustration globe terrestre sur fond orange

Madagascar est un pays constitué de hauts plateaux (notamment au centre), de plaines et de vallées. Tous ces éléments se complètent pour donner au pays une structure géographique attrayante. Les espaces de verdure ne manquent pas dans la Grande Ile. Les autorités s’emploient d’ailleurs à conserver les espaces verts du pays, et ainsi contribuer à la protection de l’environnement.

Parmi les hauts plateaux du centre, il y a Tsiafajavona, dans la province d’Antananarivo, qui culmine à 2.603 mètres d’altitude. Il s’agit de l’un des plus hauts sommets du pays. Il y a également l’Andringitra, à Fianarantsoa, qui culmine à 2.658 mètres. L’ascension de l’Andringitra, pour pouvoir ensuite admirer les splendides paysages aux alentours, n’est pas l’unique divertissement. Il faut savoir que l’Andringitra est devenu un Parc National à la fin des années 1990. Les visiteurs peuvent y découvrir  faune et  flore particulièrement riches et attrayantes. C’est également un endroit phare pour se laisser porter, se détendre et lâcher-prise avec son quotidien.

Faune et flore à Madagascar

Golden Mantella

La faune et la flore sur cette île sont d’une richesse inouïe. Mada est un vrai sanctuaire de la nature : vivent et poussent des espèces uniques au monde, tant dans leur forme que dans leur nombre. Exemple, pas moins de 7 variétés de baobabs (il n’en existe pourtant qu’une seule dans toute l’Afrique) – 19.000 espèces végétales dont, et c’est unique au monde, plus de 1.000 variétés d’orchidées.

La faune malgache est remarquable, estimée à 100.000 espèces différentes. Les 2/3 des espèces de caméléon existantes au monde vivent à Madagascar. On trouve aussi 3.000 espèces de papillons / 60 espèces de serpents inoffensifs / 250 espèces d’oiseaux (dont 106 sont endémiques) et plus de 90 % des poissons d’eau douce sont  également endémiques.

N’oublions pas les adorables petites grenouilles vertes, rouges et noires. 146 espèces différentes ont été dénombrées à Madagascar contre 11 seulement en Europe. Les chercheurs ont très récemment découvert 2 nouvelles espèces de grenouilles : Rombophryne ornata et Rombophryne tany. Cette découverte prouve la grande richesse de la biodiversité dans les forêts tropicales de Madagascar.

L’histoire de Madagascar

Illustration d'un château rappelant l'histoire

L’origine du peuple Malagasy fait partie intégrante de son histoire. Les Malagasy sont, pour la majorité, originaires de l’Australie et de l’Indonésie. Cette conclusion est le fruit de nombreuses recherches relatives à des disciplines comme l’archéologie, l’histoire, l’origine des langues…

Un peuple était déjà dans le pays lors de la dislocation du Gondwana. Les avis sont toutefois partagés à ce sujet dans la communauté scientifique. Ce qui est certain, c’est que le peuple de Madagascar s’est formé petit à petit suite à des immigrations à une époque reculée.

Chaque province de Madagascar a sont histoire relative à la Monarchie. Des histoires passionnantes à connaître.

A Mada, chaque peuple à son histoire

  • Pour Antananarivo, la capitale, son histoire est surtout marquée par la Monarchie du XVIe siècle au XVIIIe siècle. Pour mieux connaître l’histoire des Rois, pensez à visiter le Rova de Manjakamiadana ou Palais de la Reine lors de votre visite d’Antananarivo. Pensez également à faire un petit détour au Palais d’Andafiavaratra qui était le palais du Premier Ministre RAINILAIARIVONY, celui qui dirigeait le pays lors du règne des 3 Reines à savoir Rasoherina, Ranavalona II et Ranavalona III.

  • Pour Mahajanga, à l’Ouest, son nom fût choisi par Andriamandisoarivo qui est le frère du Roi du Menabe. C’est la capitale du royaume Sakalava.
La pirogue des enfants

La population Malagasy et les langues

Le peuple Malagasy est divisé en 18 ethnies.  Le respect d’autrui est toujours de rigueur quand ces ethnies se rencontrent. Cela permet des relations sociales sereines et conviviales. De petites différences existent au niveau des coutumes et des langues,  ne nuit en rien à la bonne compréhension entre ethnies.

La communauté comorienne est largement représentée à  Madagascar. La plupart des comoriens viennent pour faire des études supérieures, notamment à l’université de Mahajanga ou à l’université d’Antananarivo, puis certains finissent par s’y installer définitivement.

Les Indiens, tout aussi bien représentés et localement appelés « Karana » sont, pour la plupart, des marchands ou encore des gérants d’entreprises.

La communautés  Française est historiquement très présente à Madagascar. Elle occupe un place importante dans la gestion des entreprises, le secteur hôtelier, le commerce et le secteur du tourisme… Les Français qui sont nés à Madagascar sont surnommés « Zanatany ».

Ne ratez pas

La petite lavandière

Madagascar regorge de merveilles touristiques qu’il faut découvrir à tout prix. Quelle que soit la province où vous vous trouvez, il y a toujours des attractions à visiter pour vous permettre d’allier détente et enrichissement culturel :

  • Antsirabe, 150 km environ d’Antananarivo, pensez à faire un tour au fameux Centre de cure thermale d’Antsirabe. C’est un endroit rêvé pour des soins thermaux, pour la remise en forme et pour la relaxation.

  • Fianarantsoa, rendez-vous au Parc National de Ranomafana. S’étendant sur une superficie de 41.600 hectares, ce parc vous fera profiter d’une richesse faunistique et floristique incroyable. Découvrez des lémuriens, ces animaux qui font la réputation de Madagascar, comme le Fanaloka et le Sifaka.

  • Mahajanga, ville portuaire située à l’Ouest dans la province de Mahajanga, visitez absolument le Parc National Tsingy de Bemaraha. Il s’étend sur une superficie de 72.340 km2. Découvrez les « Tsingy », des massifs calcaires de taille impressionnante et d’une forme très particulière. N’oubliez pas votre appareil photo.

  • Bemaraha, dans le centre-ouest de Madagascar, à environ 300 kilomètres de Tananarive, découvrez également une quantité incroyable de lémuriens, d’oiseaux et de reptiles qui font la renommée du parc National Tsingy de Bemaraha.

Lexique : 16 mots pour communiquer

– Oui : Eny
– Non : Tsia
– Merci : Misaotra
– Bonjour : Salama
– Au revoir : Veloma
– S’il vous plaît : Aza fady
– Je m’appelle M. : M. no anarako
– Je ne comprends pas : Tsy azoko
– Je voudrais un(e)… : Mila…aho 
– J’ai faim : Noana aho
– J’ai soif : Mangetaheta aho
– Nord : Avaratra / Sud : Atsimo / Ouest : Andrefana / Est : Atsinanana
– Toilettes : Fivoahana

Informations pratiques

  • VISA : un visa d’entrée et de séjour est nécessaire pour une période de -3 mois. Le visa touristique, pour un séjour de -30 jours, coûte 31 €. L’ambassade délivre les visas en 5 jours, toutefois il est également possible de le demander à son arrivée à l’aéroport.

  • PASSEPORT : valable 6 mois après votre date de retour

  • VACCIN : seul le vaccin de la fièvre jaune est obligatoire, néanmoins un traitement anti-paludéen est vivement conseillé. Mais il vous faut toujours vérifier les dernières informations santé auprès des autorités compétentes.

  • DECALAGE HORAIRE : +2 h en hiver/+1 h en été.

  • MONNAIE : Ariary (1€ = 3295)

  • TAXE : une taxe d’environ 18€ vous sera demandée au retour, à l’aéroport d’Antananarivo.

  • Ambassade de France Madagascar

Crédit photos : Marcel Staron / Flickr (Frank Vassen – Franck Vervial – Martine Lanchec-Girard)


Sélection de la Rédaction

Scroll to Top