/
Londres : système et offre scolaire

Londres : système et offre scolaire

Système et offre scolaire à Londres pour écoliers français expatriés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

La scolarité dans le système français, anglais, ou “international baccalaureate” à Londres (Royaume-Uni)

Introduction

Trouver et inscrire ses enfants dans le bon établissement scolaire à Londres peut relever du parcours du combattant, tout particulièrement lorsque l’on n’est pas ou peu familier avec les différents systèmes coexistants. Pas de panique, ce dossier devrait vous aider à trouver la meilleure école pour vos petites têtes blondes.

Tout d’abord, il est bon de savoir que les établissements scolaires du Royaume-Uni sont soumis aux inspections de l’OFSTED (Office for Standards in Education, Children’s Services and Skills). Des inspecteurs visitent les écoles et émettent des rapports basés sur différents critères (enseignement, sécurité,…). Ces rapports sont une mine d’informations, très utiles aux parents d’élèves lorsqu’ils souhaitent connaître le niveau de ces établissements.

1 – Le choix d’une scolarité dans le système français

Ecoliers souriants à l'école français de LondresLe système éducatif français au Royaume-Uni

Les écoles françaises du Royaume-Uni entrent dans la catégorie des « Independent School », comme tout établissement scolaire non géré par une autorité britannique locale ou nationale. Il en découle concrètement pour les familles que l’intégralité des frais de scolarité de leurs enfants dans le système français se retrouve à leur charge exclusive.

La seule exception à cette règle est la demande d’une bourse auprès du Consulat Général de France à Londres en cas d’inscription dans un établissement sous contrat, conventionné ou homologué par le Ministère Français de l’Éducation Nationale.

Les différents types d’écoles françaises et bilingues

Nous préférons ne pas employer la dichotomie française « École Publique / École Privée » pour distinguer ces différents établissements, car elle ne correspond à aucune réalité juridique et n’est donc pas pertinente. À la place, il faut plutôt vérifier, pour chaque école, son statut et ses liens avec l’État français. Voici ces différents statuts :

Les écoles sous contrat

Ces établissements sont gérés par le ministère de l’Éducation Nationale via l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Étranger (AEFE). Le programme enseigné est identique à celui dispensé sur le territoire français. Ce sont : le Lycée Charles de Gaulle de South Kensington et ses trois annexes de classes de primaire, l’école de Wix (Clapham), l’école Marie d’Orliac (Fulham) et l’école André Malraux (Ealing). Sauf vœux contraires de la famille, les élèves de CM2 de ces établissement bénéficient d’un transfert automatique vers les classes de 6ème du Lycée Charles de Gaulle.

Les écoles conventionnées

Ces écoles sont autogérées avec une direction propre par établissement mais elles reçoivent une aide de l’État sous forme de postes d’enseignants (délégation de Service Public). L’État Français s’est aussi porté garant des prêts contractés pour financer leur création. Elles suivent le programme français, sont inspectées par l’Éducation Nationale et partenaires de l’AEFE.

Les écoles homologuées

Ces écoles suivent le programme français, sont inspectées par l’Éducation Nationale et partenaires de l’AEFE. Une passerelle privilégiée existe pour ces établissements entre la fin de classe de CM2 vers les classes de 6ème du Lycée Charles de Gaulle, du CFBL ou bien du Lycée International Winston Churchill.

Les écoles non homologuées

Elles n’ont pas de lien administratif avec l’État français. Elles délivrent un enseignement en langue française mais sans obligation légale de respect du programme de l’Éducation Nationale.

Les frais de scolarité et inscriptions aux écoles françaises et bilingues

Le calendrier des inscriptions varie en fonction du type d’établissement.

Se renseigner sur les sites des écoles à l’automne précédant la rentrée scolaire pour avoir le calendrier en tête. Certaines écoles changent en effet légèrement de calendrier d’une année à l’autre.

Pour les admissions en école bilingue publique anglaise, voir ci-après notre chapitre sur les inscriptions en écoles publiques anglaises.

Les inscriptions en cours d’année sont possibles mais dépendront des places disponibles dans les classes respectives.

Les frais de scolarité vont jusqu’à £20.000 par année scolaire et par enfant, sauf pour les écoles publiques anglaises bilingues qui offrent un enseignement gratuit.

Le choix d’une scolarité française en complément d’une inscription en école anglaise

À côté de ces établissements français, une offre complémentaire existe pour les familles qui auraient opté pour un enseignement anglais mais qui désirent que leurs enfants suivent un apprentissage parallèle en langue française.

Les petites écoles FLAM (programme Français Langue Maternelle)

Elles sont issues du Plan École mis en place en 2006 par le Service Culturel de l’Ambassade de France à Londres. Il s’agit d’écoles
créées à l’initiative de parents afin d’offrir un environnement francophone, de garder ou d’améliorer les compétences en langue française des enfants scolarisés, pour la plupart, dans des écoles anglaises. Les cours se déroulent le plus souvent le samedi matin, d’où leur surnom des “petites écoles du samedi”.

Il existe actuellement une dizaine de petites écoles FLAM à Londres, ces structures étant en pleine expansion pour répondre aux besoins croissants des familles francophones. Leurs tarifs et leurs programmes varient énormément d’une structure à l’autre : compter de £50 à £290 par trimestre selon les écoles.

Le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance)

Le CNED est un établissement public à caractère administratif dépendant ministère de l’Éducation nationale qui offre des formations à distance. Pour les enfants étant inscrit dans le système anglais, le CNED propose des enseignements français par correspondance, basés sur le programme scolaire officiel : l’Offre scolarité complémentaire internationale (ex formule Royaume-Uni).

De la Grande Section à la Terminale, trois disciplines dites fondamentales seront étudiées (par exemple, pour le Primaire, le Français, les mathématiques et l’histoire-géo). Une attestation de suivi est délivrée en fin de formation.

Le conseiller culturel de l’ambassade de France pourra également certifier le niveau atteint en fonction des résultats obtenus dans l’établissement local et de ceux obtenus au CNED, si 75% des devoirs ont été rendus. Tarifs allant de 519 € à 629 € par année scolaire, en fonction des niveaux.

Les plus : la poursuite du CNED permet de pouvoir effectuer une inscription vers le Lycée Français Charles de Gaulle et ses satellites.

L’Hattemer Academy

L’Hattemer Academy Créée en 1885, Hattemer est une école privée, laïque et hors contrat qui attache une importance particulière à la maîtrise fine des savoirs. En plus de ses écoles physiques situées à Paris, Hattemer propose un cursus complet à distance basé sur une méthode pédagogique unique de la petite section de Maternelle à la Terminale : l’Hattemer Academy. L’originalité de cette méthode est caractérisée par un apprentissage structuré, solide et progressif avec appuyé par des principes d’apprentissage traditionnels tels que l’enseignement de l’histoire de manière chronologique, l’apprentissage de la lecture syllabique et l’entraînement au calcul mental.

Là aussi, une formule spéciale expatriation en programme complet ou spécifique français (2 heures de travail hebdomadaire sur 30 semaines) est proposée aux familles dont l’enfant est scolarisé dans le système britannique. Tarifs indicatifs pour le primaire, entre 450 € et 750 € par année scolaire, en fonction de la formule choisie.

Ecoliers complices, fille et garçon, petit secret
Ecoliers français

2 – Le choix d’une scolarité dans le système anglais

Ecoliers français souriants ans une école anglaiseLe système éducatif britannique

En Angleterre, on emploie le terme « State School » pour se référer aux établissements financés par le gouvernement ou les autorités locales publiques (ou religieuses), donc gratuites. Les « Independent School » et « Public School » (attention, faux-ami) sont des écoles indépendantes du pouvoir central et local, donc payantes.

Traditionnellement, les familles aisées (Middle Class & Upper Middle Class) ainsi que l‘aristocratie envoient leurs enfants suivre leur scolarité au sein des « Independent School », même si cette pratique a tendance à évoluer.

Pour reprendre une terminologie française et faire un raccourci, les “State School” sont à peu près l’équivalent des écoles publiques françaises et les “Independent & Public School”, des écoles privées. Mais si l’on n’en connaît pas les règles, le système scolaire anglais peut être jugé complexe, du fait de la diversité de l’offre publique, mais aussi de l’importance du réseau privé.

Il est intéressant de préciser qu’en règle générale, pour les années de maternelle et de primaire, l’offre publique reste tout à fait satisfaisante. Les choses sont beaucoup moins sûres pour la suite de la scolarité.

Les enjeux éducatifs se jouent dès les classes de primaire. Les choix du système et du type d’établissement deviennent donc stratégiques pour la suite de la scolarité, dès l’âge de 7 ans.

Le système public anglais, ou « State school »

Le système éducatif est règlementé par l’équivalent de notre Ministère de l’Education Nationale (Departement for Education) ainsi que par le Département des Affaires, de l’Innovation et du Savoir-faire (Department for Business, Innovation and Skills ou BIS).

Les autorités locales (Local Education Authorities ou LEA) se chargent de faire appliquer ces règles au niveau local. À Londres ce travail est fait par les Boroughs (arrondissements).

Les « State School » ont l’obligation de respecter l’apprentissage du programme scolaire national (National Curriculum). A noter que les écoles privées peuvent se soustraire à cette obligation.

Les différents types d’écoles publiques

Plusieurs types de gestion existent au sein même du système de l’école publique anglaise.

Les Community schools
Elles sont financées par le gouvernement et gérées par l’autorité locale (LEA) qui emploie les enseignants et décide des conditions d’admission. Le « LEA » est aussi propriétaire du terrain.

Les Volontary-controlled schools
Elles sont financées par le gouvernement et gérées par l’autorité locale (LEA) mais une Fondation (Trust) est propriétaire du terrain.
En général, ces fondations relèvent d’une paroisse ou d’une institution religieuse.

Les Volontary-aided schools et Foundations schools
Elles sont directement gérées par une Fondation (ou une Église) qui emploie les enseignants, possède les locaux et décide des conditions d’admission. Leurs comptes sont contrôlés par la ville.

Les caractéristiques communes à ces écoles
  • Pas de frais de scolarité – c’est l’école publique et gratuite
  • Des effectifs assez importants, autour de 30 élèves par classe.
  • Un professeur et un assistant par classe.
  • Des classes mixtes
  • Un uniforme obligatoire (sauf quelques exceptions)

À noter que quel que soit son mode de gestion, l’école est gérée par un conseil (Committee ou Board of Governors) comprenant des parents, des élus locaux, des membres de l’institution religieuse (si l’école est affiliée à une institution religieuse) et des enseignants.

Les niveaux de classe

L’école est obligatoire en Angleterre à partir de 4 ans (Reception Class), contre 6 ans en France (CP). Avant cet âge, des classes de « Nursery » existent mais ne sont pas obligatoires même lorsqu’elles sont gérées par les Boroughs.

La limite de date anniversaire d’admission à l’école en Angleterre est le 31 août, car l’année scolaire commence la première semaine de septembre. Pour entrer en « Reception class » (la première année d’école obligatoire) en septembre, l’enfant doit avoir 4 ans avant le 31 août au plus tard. Pour résumer, le système français se base sur l’année civile, le système anglais, sur l’année scolaire.

« Primary School »

L’école primaire anglaise démarre à l’âge de quatre ans et demi / cinq ans jusqu’à onze ans. Les classes sont les suivantes :

  • Reception
  • Year 1
  • Year 2 (examen, validation des acquis)
  • Year 3
  • Year 4
  • Year 5
  • Year 6 (examen)

« Secondary School »

L’école secondaire s’étale de onze à dix-huit ans. À la fin de l’école primaire publique, trois choix d’établissements secondaires peuvent s’offrir : Les « Grammar School » (écoles secondaires publiques sélectives), les « Comprehensive School » (écoles secondaires gratuites) et enfin les « Independent Secondary schools » (écoles secondaires privées sélectives)

L’entrée en « Grammar school » et en écoles privées secondaires prestigieuses est extrêmement sélective car conditionnée par le passage d’un examen nommé « 11+ ». Seuls les étudiants les plus doués parviennent par conséquent à les intégrer.

La grande majorité des enfants fréquentent donc les «Comprehensive », les familles les plus aisées optant alors en général pour le système privé.

L’inscription en école publique anglaise

Pour les classes de primaire

Il n’est pas possible de s’inscrire dans une école publique gérée par un Borough si l’on ne dispose pas d’une adresse dans ce Borough à la date de l’inscription.

Pour les inscriptions en première année de classe de primaire, la classe de Reception,les actes de candidature se font sur Internet
et selon un calendrier précis (clôture des inscriptions en général au mois de janvier pour une réponse au mois de mars lors du « National Offer day »)

Vous pouvez inscrire jusqu’á 6 vœux d’écoles par ordre de préférence.

Les autres demandes se font sur la base de l’admission en cours d’année (“In Year Application”) : l’enfant est placé en liste d’attente si aucune place n’est disponible dans l’école de son choix ou se voit offrir une place au sein de la première école disponible.

Dans tous les cas, les critères de sélection diffèrent par Boroughs et écoles.

Plus les écoles sont populaires, plus les critères seront nombreux : sélection géographiques très précise (« catchment area ») par exemple. Dans certains cas, il y a peu d’espoir d’être accepté dans certains établissements si l’on habite à plus de 40 mètres à vol d’oiseau.

Les écoles publiques dépendant d’institutions religieuses vous demanderont, en plus de l’inscription auprès du Borough, de remplir un dossier complémentaire de pratique religieuse.

Pour récapituler, si vous n’avez pas d’adresse à Londres et que vous arrivez au milieu de l’année scolaire, vous n’aurez que très peu de chances d’obtenir une place à l’école publique ayant le meilleur niveau. C’est la raison pour laquelle de nombreuses familles commencent par chercher des places en école privée (parfois plus de chance d’obtenir une place dans l’école de leur choix).

Pour les classes de secondaire

Pour les inscriptions en première année de classe secondaire (secondary transfer), les inscriptions se font en général en ligne (de septembre à octobre précédant la rentrée scolaire). Les 33 boroughs de Londres partagent un système de coordination des inscriptions.

Chaque école a néanmoins ses critères propres d’admission (critères religieux, académiques, tests d’aptitude, catchment area,…). Le National Offer Day est au mois de mars.

Les autres demandes se font sur la base de l’admission en cours d’année (“In Year Application”) : l’enfant est placé en liste d’attente si aucune place n’est disponible dans l’école de son choix ou se voit offrir une place au sein de la première école disponible.

Le système privé anglais

Les écoles privées sont indépendantes dans leur mode de financement, de fonctionnement et de direction. Environ 7 % des élèves anglais sont scolarisés dans ce système. Le financement, la gestion, l’éthique, le recrutement des professeurs, les matières offertes et l’organisation des niveaux, varient beaucoup d’une école à l’autre.

Le système privé est composé de ce que l’on nomme les « Independent Schools » (de 5 à 13 ans) et les « Public Schools » (de 13 à 18 ans). En principe, chaque type d’établissement emploie un vocabulaire différent pour désigner ses écoles et ses niveaux.

Les classes de primaires peuvent être subdivisées en « Pre-Prep Schools » (avant l’âge de 7/8 ans) et « Prep-School » (de 8 à 13 ans pour les garçons, de 5 à 11 ans pour les filles). Une « Prep-School » est une école qui prépare les élèves à l’un des examens causant le plus de stress chez les parents anglais, à savoir le « 11+ examination », qui conditionne l’entrée dans les meilleurs établissements secondaires.

A noter que cet examen n’est pas préparé par les écoles publiques primaires. Dans ce cas, vous devrez probablement engager un professeur particulier (Tutor) si vous souhaitez que votre enfant présente cet examen.

Les caractéristiques communes à ces écoles

Des frais de scolarité élevés (pour les classes de primaire, compter de £7.000 à £30.000 environ selon les établissements et les niveaux de classe)

Des réputations prestigieuses

Une mécanique d’inscriptions et de parcours scolaire qui peut paraître très hermétique au profane

De petits effectifs

Parfois des tests d’aptitudes à l’entrée (Assessment)

Une prise en charge individuelle des élèves La possibilité d’internats (Boarding Schools) La capacité à proposer bon nombre d’activités extra-scolaires comme la musique, le sport, l’art, la dance, ou encore le théâtre (le plus souvent en extra des frais généraux de scolarité)

Beaucoup d’écoles prestigieuses privées font passer des tests d’entrée à leurs élèves.

Voici le « calendrier » des entrées, le chiffre se référant à l’âge de l’enfant :

  • 4+ (test pour l’entrée en Reception)
  • 7+ et 8+ pour l’entrée en Prep-School
  • 11+ pour l’entrée en école secondaire
  • 13+ (Common Entrance) pour les garçons souhaitant intégrer certaines écoles secondaires prestigieuses (Public Schools).

Les inscriptions en cours d’année sont parfois possibles mais dépendront des places disponibles dans les classes convoitées.

Crayons de couleurs
Crayons de couleur

3 – Le choix d’une scolarité dans le système “International Baccalaureate”

Fillette asiatique écolière à LondresLe programme « International Baccalaureate » (IB)

Le programme IB est un programme enseigné en anglais à Londres, similaire au programme français, mais qui de plus promeut fortement le travail d’équipe et la collaboration entre les élèves. On y retrouve les matières classiques : sciences, mathématiques, histoire, géographie, éducation physique, langues et arts.

Le programme s’adresse aux élèves de la maternelle au lycée, avec quatre « blocs » principaux par tranche d’âge :

  • Le programme primaire de 3 à 12 ans
  • Le programme d’éducation intermédiaire de 11 à 16 ans
  • Le programme du diplôme de 16 à 19 ans, qui prépare aux examens de l’IB
  • Une nouveauté : le Certificat d’Orientation Professionnelle de l’IB, qui s’adresse aux élèves de 16 à 19 ans souhaitant par la suite s’engager dans une filière professionnelle

Le programme IB se veut un enseignement international, développant la curiosité des élèves d’un point de vue linguistique et culturel en plus de l’enseignement académique traditionnel.

Les écoles « International Baccalaureate » à Londres

Les écoles enseignant le programme IB doivent être autorisées à le faire par l’organisme central, l’IBO (International Baccalaureate Organization).

Les frais de scolarité varient selon les établissements. De manière générale, ils se situent entre £15.000 et £23.000 par enfant et par année scolaire.

Il est également à noter qu’une tendance intéressante se développe actuellement au sein de certains établissements français bilingues : le choix d’un parcours bilingue ” international ” français/anglais au niveau secondaire, débouchant sur un diplôme
IB en fin de Terminale. Cette option est déjà proposée par l’EIFA, ainsi que l’école Jeannine Manuel. Le Lycée Winston Churchill de Wembley est en train d’organiser également un cursus de ce type au sein de son établissement mais plus spécifiquement orienté vers un public anglophone première langue.

Les inscriptions aux écoles « International Baccalaureate » à Londres

Les inscriptions sont à faire auprès de chaque établissement. Chaque établissement a sa propre procédure, que vous retrouverez sur leur site web. Beaucoup de ces écoles font passer des tests (anglais, mathématiques) et parfois même des entretiens aux candidats. Par exemple, les écoles vont aussi vouloir connaitre les hobbies des candidats, notamment en musique et en sport, car elles sont à la recherche d’élèves avec des profils variés et intéressants, quel que soit leur âge.

Il est parfois possible d’obtenir des places en cours d’année, car, avec une forte part d’expatriés, les effectifs tournent assez souvent. Ceci dit, plus vous vous inscrivez tôt, plus vous augmentez vos chances.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top