/
L’Âge d’Or : revivez le Saint-Tropez des 60’s

L’Âge d’Or : revivez le Saint-Tropez des 60's

Affiche French Radar pour le film "L'âge d'or" de Jenna Suru
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Jenna Suru, jeune et talentueuse cinéaste de 27 ans originaire de Paris, nous présente son premier long-métrage pour revivre l’âge d’or de Saint-Tropez.

Un film tourné dans 35 lieux exceptionnels entre Paris, Los Angeles et bien entendu la presqu’île de Saint-Tropez. Découvrez cet hommage moderne à la culture française et aux artistes du monde entier qui se sont rendus dans le petit village de Saint-Tropez de l’époque, pour trouver l’inspiration et changer ce monde qui marchait déjà sur la tête !

Jenna Suru, actrice, réalisatrice, cinéaste française

Jenna Suru est la réalisatrice et productrice du long-métrage français “L’Âge d’Or”, pour lequel elle interprète aussi le rôle principal féminin.

Le film est un drame d’époque qui se déroule dans la France et le Los Angeles des années 1960.

C’est un hommage moderne aux artistes du monde entier qui se sont rendus à Saint-Tropez pour changer le monde à leur échelle.

Synopsis : En mai 1967, un producteur franco-américain sans le sou rencontre une actrice de théâtre ambitieuse à Paris. Obnubilés par leur fol espoir de changer le monde, ils décident de monter ensemble un projet artistique et se retrouvent dans un petit village du Sud de la France : Saint-Tropez.

Parlez-nous de “L’Âge d’Or”…

« J’ai voulu reconstituer le Saint-Tropez authentique des années 1960, avec tous ces artistes qui venaient des quatre coins du monde pour y trouver l’inspiration : chanteurs, acteurs, écrivains…. De Brigitte Bardot aux Stones en passant par Françoise Sagan. ».

“L’Âge d’Or” se passe en 1967 et a été tourné dans 35 lieux exceptionnels (Cathédrale Notre-Dame, Pont Bir-Hakeim, port de Saint-Tropez, train et gare d’époque…) en France et aux États-Unis, sur une BO rock de l’époque (Chuck Berry, Jimmy Reed…).

« Pour les scènes à Los Angeles, nous avons tourné en extérieurs et reconstitué un studio hollywoodien d’époque. Chaque décor a été choisi avec beaucoup de soin pour être le plus fidèle possible à la période, pour que le public puisse la vivre ou la re-vivre ».

Pourquoi choisir les années 1960 ?

La décennie des années 1960 a été le commencement d’une nouvelle ère.

« Le film rend particulièrement hommage aux artistes qui ont changé le monde de l’époque, la fin des années 1960 était une période charnière, dont l’influence est toujours présente aujourd’hui. »

C’est probablement pour cela qu’elle paraît encore très proche de notre monde actuel.

« Je voulais aussi que le film revête un caractère très moderne ».

Car même si le film se déroule en 1967, à l’aube de la révolte de 1968, il est toujours d’actualité. Qui ne rêve pas de changer le monde encore aujourd’hui ?

Yvelines | Festival de Cannes 2019 : Jenna Suru au marché du film pour son long-métrage

Parlez-nous de votre personnage, Angèle Devaux…

C’est une femme moderne, pas à l’aise dans le monde dans lequel elle vit, même si elle ne s’en rend pas encore tout à fait compte avant de rencontrer Sebastian.

« Dans cette France des années 1960, Angèle n’arrive pas à se conforter dans cette image de la femme au foyer, dont les principales préoccupations sont le ménage et les enfants. J’ai pris énormément de plaisir à jouer ce personnage car c’est pour moi une femme moderne et en avance sur son temps » note Jenna.

Elle ajoute : « Angèle et Sebastian aspirent tous deux à une nouvelle ère artistique qui permettra au monde d’évoluer. Angèle va comprendre grâce à Sebastian que vivre son art est important, mais qu’on a aussi besoin de le partager. Et Angèle va quant à elle lui faire découvrir l’importance de se soutenir en tant qu’artistes, d’aller jusqu’au bout de ses projets.».

Comment votre vie d’expatriée française vous a inspirée pour “L’Âge d’Or” ?

À l’époque où Jenna a ouvert sa société de production française Belle Époque Films en janvier 2015, elle vivait à Londres, une ville où elle s’est installée pendant plus de deux ans. Elle s’y rend toujours régulièrement pour des tournages.

« J’ai co-produit, avec ma société de longs-métrages française Belle Époque Films, “The Bigger Picture” avec Robert Sheehan (Misfits, The Umbrella Academy) et un chef opérateur nominé aux Oscars. Aujourd’hui, je commence tout juste le début de la promotion de “L’Âge d’Or” et me rends toujours très régulièrement à Londres et dans le reste du Royaume-Uni pour des tournages. J’ai été par exemple Line Producer et Casting Director de “The Sesh” en septembre dernier à Leeds, un court-métrage dramatique qui est destiné à devenir un long-métrage. »

Et pour la distribution internationale du film ?

En France, “L’Âge d’Or” a déjà reçu de très bons retours à Cannes, le film a fait la une en ligne de Écran Total (l’équivalent français du Hollywood Reporter) en début de Festival, à l’occasion de la première projection de marché du film.

Le film est destiné à être projeté dans les tous meilleurs Festivals du monde entier, avant de sortir en salles !

Contact

Site / Facebook / Instagram

Jenna Suru
Jenna Suru

Crédit photos : Serge Angeloni


Articles Récents

Scroll to Top