/
Interview Expats : Mélodie et Matthieu à Manchester

Interview Expats : Mélodie et Matthieu à Manchester

Mélodie et Matthieu à Manchester pour French Radar
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Retour d’expérience d’un jeune couple d’expatriés français dans une ville britannique pleine de caractère.

Manchester, jolie ville britannique qui possède une riche culture artistique et historique, une scène musicale des plus dynamiques, et bien entendu des équipes de foot mondialement connues. Mélodie et Matthieu nous font découvrir leur quotidien d’expats.

// PRESENTATION

  • Prénoms : Mélodie et Matthieu
  • Age : 27 et 28 ans
  • Situation familiale : en couple (non marié)
  • Profession : Etudiante en thèse (Mélodie), Juriste (Matthieu)
  • Pays et Ville d’origine : Condom, France (Mélodie), Nantes, France (Matthieu)
  • Pays et ville d’accueil : Royaume-Uni > Manchester
  • Nombre d’années en expatriation : 3 ans en septembre 2017

// AVANT VOTRE EXPATRIATION

Illustration d'une ampoule symbolisant une idéeQu’est-ce qui vous a amené à vous expatrier ?

Mélodie : J’ai entrepris une thèse à l’Université de Manchester et Matthieu a décidé de suivre et de tenter l’aventure avec moi.

Les formalités de départ ont-elles été compliquées à remplir ?

Pas vraiment, il nous a juste fallu résilier tous les contrats que nous avions en France.

Comment s’est déroulé votre déménagement ?

Je suis d’abord partie seule sur Manchester pendant que Matthieu finissait son contrat en France. Il m’a rejoint 1 mois après, et nous avons vécu pendant 2 mois en collocation dans une maison en attendant de trouver notre appartement. Une fois l’appartement trouvé nous avons fait venir, par transporteur, toutes nos affaires de la France qui étaient stockés chez les parents de Matthieu.

// AU COURS DE VOTRE EXPATRIATION

Illustration avec un avion en papier et 2 mainsParliez-vous anglais à votre arrivée ?

Nous avions tous les deux un bon niveau en anglais car Matthieu avait fait une année Erasmus en Finlande, et moi un stage de 5 mois en Australie. J’ai d’ailleurs dû passer l’IELTS et obtenir un résultat d’au minimum 6.5 / 9 pour pouvoir m’inscrire à l’Université de Manchester.

Est-il facile de louer un logement ?

Non, le marché de l’immobilier sur Manchester est bouché. Les appartements partent rapidement, parfois dans la journée. Quand on est pas britannique les agences demandent souvent de payer jusqu’à 6 mois de loyer d’avance afin d’obtenir un appartement.

Votre intégration a-t-elle été rapide et vous êtes vous facilement adaptée à votre nouveau pays ?

Les 3 premiers mois ont été les plus durs. Il nous a fallu faire tous les papiers, trouver un appartement, emménager, acheter ce que nous avions besoin tout en travaillant la semaine. Une fois installés, nous avons enfin pu visiter, découvrir les coutumes du pays et commencer à nous adapter à l’Angleterre.

Immeuble moderne à Manchester (UK)
Manchester

Avez-vous des amis locaux et quels sont vos conseils pour se lier d’amitié avec eux ?

C’est finalement assez dur de se faire des amis. Cela prend beaucoup de temps car les locaux ont une vie et leur propre famille à côté d’eux. Cependant, nous connaissons pas mal de gens et sortons le weekend pour leur rendre visite. Mais c’est vrai que nous passons beaucoup de temps en couple lors de nos weekends car nos connaissances sont généralement avec leurs familles respectives.

Fréquentez-vous d’autres expatriés, français(es) ou autre ?

Il y a une importante communauté française sur Manchester. Nous connaissons quelques Français mais ce ne sont pas la majorité de nos relations. Vu qu’il y a beaucoup d’expatriés à Manchester, nous avons des amis du monde entier.

Comment sont perçus nos compatriotes ?

Malheureusement, de notre point de vu, les Français ne sont pas très appréciés à l’étranger. Ils sont souvent considérés comme des profiteurs, mais aussi comme des gens qui dépensent peu lors de leurs vacances, ce qui n’est pas bon pour les commerçants.

Quels sont les changements dans la vie de tous les jours qui vous ont le plus marqué ?

Nous n’avons pas vraiment senti de changement, excepté le fait d’apprendre une nouvelle langue. La vie en Angleterre est assez similaire avec celle de la France.

Pont à Manchester (UK)

Quels sont les plus de votre pays d’expatriation ?

Pour l’instant nous trouvons que l’expatriation nous a apporté beaucoup plus de points positifs que négatifs. Nous faisons librement ce que nous voulons sans être jugé par les gens.  Les britanniques sont beaucoup plus tolérants que la population française.

Sinon nous profitons de nos weekends pour visiter notre région. C’est une chose que nous ne faisions pas vraiment en France. Nous nous sommes inscrits dans une salle de gym et faisons régulièrement des randonnées.

Nous avons rencontré des personnes de différentes cultures ce qui a contribué à ouvrir davantage nos esprits, et ainsi avoir une meilleure perception des choses. Aussi, aujourd’hui nous n’hésitons plus à tester toujours plus de choses qui ne nous sont pas familières.

Les points négatifs seraient certainement la surconsommation des britanniques qui nous choque. Et puis, malheureusement il faut noter à regret qu’à Manchester il y a un vrai problème de gestion des déchets et de propreté de la ville.

Pour réussir son intégration, quel est le meilleur conseil que vous puissiez donner aux nouveaux expatriés ?

Nous en avons beaucoup :

  • Apprenez la langue de votre pays d’accueil,
  • Sortez,
  • Rencontrez du monde,
  • Visitez,
  • Découvrez votre pays (histoire, culture, coutumes…)
  • Enfin, n’hésitez pas à demander des conseils à votre entourage (collègues, amis, voisins…)  pour leur montrer que vous êtes intéressé d’en apprendre davantage sur leur pays.

// VOTRE QUOTIDIEN D’EXPATRIES

Illustration d'un soleilCôté professionnel, y-a-t’il beaucoup de différences avec la France ?

Les britanniques sont plus accueillants et amicaux dans l’univers professionnel. L’atmosphère au travail est plus relax et il n’y a pas vraiment ce sentiment pesant de hiérarchie comme il peut il y avoir en France.

Avez-vous conservé vos habitudes alimentaires ?

Oui, nous cuisinons beaucoup de recettes que nous avions l’habitude de cuisiner en France. Mais nous les avons adapté aux produits locaux que nous trouvons ici en Angleterre.

Les infrastructures publiques sont-elles suffisamment développées ?

De manière générale les transports publics sont assez chers. De plus, il y a plusieurs compagnies au sein d’une même ville ce qui peut être très perturbant au début. Par exemple à Manchester il y environ 3-4 entreprises de bus, 1 de tram, 2-3 de train.

Parlez-nous de l’offre culturelle et des loisirs proches de chez vous.

Manchester est la ville parfaite pour les amoureux de musique, théâtre et musées. Grâce aux parcs nationaux situé à moins d’une heure de Manchester, la région est idéale pour les amoureux de la nature, les randonneurs et les sportifs. Il est possible de réaliser de magnifiques ballades à vélo dans un cadre très vert.

Enfin, c’est aussi la ville du football avec 2 équipes mondialement reconnues : Manchester United et Manchester City !

Drapeau du club de foot : Manchester City
Drapeau de Manchester City

Le système de santé répond-il complètement à vos attentes ?

Oui, pour le moment nous n’avons pas eu de problème et n’avons pas eu besoin de payer pour accéder au docteur. Cela ressemble un peu au système français avec certains soins et médicaments (surtout pour les femmes) totalement gratuits.

Est-ce qu’il est facile de pratiquer du sport dans votre ville/région ?

Oui, il y a beaucoup de salles de gym et de lieux où pratiquer des cours de n’importe quels sports. Il y a aussi les parcs nationaux de Peak District, Lake District, Yorkshire Dales, North Yorkshire Moors où il est possible de pratiquer différents sports tels que le vélo, la randonnée, l’escalade, la voile, le parapente etc.

Voyagez-vous dans d’autres pays voisins ?

Oui nous allons en Ecosse et au Pays de Galles en voiture. Sinon l’aéroport de Manchester est très grand et il y a de nombreuses destinations en direction de l’Europe à petit prix.

Globalement trouvez-vous le niveau de vie plus ou moins cher qu’en France ?

C’est assez similaire.

Avez-vous une anecdote concernant votre quotidien d’expatriée ?

Pleins : ne plus se rappeler de quel côté de la route nous devons conduire et se tromper quand nous rentrons en France. Répondre à des emails en Français et enchainer avec une discussion, toujours en français avec son collègue, qui forcément prend un air dubitatif car il ne comprend pas un seul mot de ce que vous lui dite. Dire “Good Morning” et avoir comme réponse : “Where are you from?” et se rendre à l’évidence que l’on a encore son petit accent français.

// VOS RACINES

Vous est-il déjà arrivé d’avoir “le mal du pays” ?

Oui souvent, surtout pour les anniversaires des membres de nos familles et ceux de nos amis.

Avez-vous conservé des contacts avec la France ?

Nous y retournons environ 1 fois par an et essayons de voir nos familles respectives et amis lors de nos séjours.

Malgré la distance, vous sentez-vous toujours concernée par la politique en France ?

Oui, car nous ne savons pas si nous allons rester en Angleterre. C’est aussi un sujet intéressant de conversation avec notre famille.

Qu’est-ce qui vous manque le plus de l’hexagone ?

3 choses : le soleil du Sud de la France, les plages où nous pouvons bronzer et une bonne baguette de pain !

// CONCLUSION

Avez-vous d’autres projets d’expatriation ?

Mélodie : Ma thèse se termine en Février 2018. Ensuite nous ne savons pas encore où nous irons. Peut être que nous resterons en Angleterre, ou bien bien peut-être que nous irons nous installer dans un autre pays. Tout dépendra des opportunités de travail.

Si vous deviez choisir un tout dernier conseil pour les futurs expatriés français, lequel serait-il ?

N’ayez pas peur d’aller à la rencontre des gens de votre pays d’accueil. Posez-leur des questions sur leur enfance (système éducatif du pays, ce qu’ils regardaient à la TV, les jeux auxquels ils jouaient etc), questionnez-les sur ce qu’ils aiment dans leur pays, et au contraire ce qu’ils n’aiment pas. Enfin, pour terminer, demandez conseil quand vous ne savez pas quelque chose. Il est toujours gratifiant de pouvoir aider.

Pour vous sentir le plus rapidement chez vous dans votre nouveau pays d’accueil, il faut savoir échanger / apprendre et comprendre.

Manchester en vidéo

Visionnez le remarquable film proposé par l’émission Echappées belles :  “Angleterre: Bienvenue dans le nord ! “ (TV5 Monde Europe).

Angleterre : Bienvenue dans le Nord !


“Sophie Jovillard parcourt le Nord de l’Angleterre, d’ouest en est, de la côte de la mer d’Irlande à celle de la mer du Nord, rappelant par la même occasion que la Grande-Bretagne est une île. Au gré de ses pérégrinations, elle ressent l’énergie qui se dégage de cette région magnifique, pourtant peu visible. Elle prend également le pouls des cités emblématiques de Liverpool et Manchester. Souvent montré du doigt pour ses désordres sociaux et sa supposée morne existence, le Nord a, à la fin des années 90, su se réinventer au point de devenir une des régions les plus prospères et inventives du pays.”

Le blog de Mélodie et Matthieu : Tea Bees Trips

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top