/
Interview Expats : Mathilde et Mathieu à Montréal

Interview Expats : Mathilde et Mathieu à Montréal

Mathilde et Mathieu, couple de français expatriés au Canada
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Jeune couple originaire de la région lyonnaise, ils partagent avec nous leur expérience réussie d’expatriés français au Canada.

C’est tout simplement après avoir visionné un reportage sur le Canada, qu’ils se sont dit que ce pouvait être une belle destination pour changer d’air, et vivre entourés de grands espaces aux paysages incroyables. Le Canada séduit toujours autant les français qui ont un projet d’expatriation. Rencontre.

// PRESENTATION

  • Prénom : Mathilde et Mathieu
  • Age : 29 et 30 ans
  • Situation familiale : Mariés
  • Profession : Archiviste et développeur
  • Pays et Ville d’origine : France – Lyon
  • Pays et ville d’accueil : Canada – Toronto > Montréal
  • Nombre d’années en expatriation : 6 ans

// AVANT VOTRE EXPATRIATION

Mathilde et Mathieu dans un jacuzzi à l'extérieur avec la neigeQu’est-ce qui vous a amené à vous expatrier ?

A l’époque Mathieu et moi habitions à Lyon, je faisais mes études en histoire et au courant de l’année 2010 nous avons eu envie de changer d’air et partir à l’étranger. Après un reportage sur le Canada on s’est dit que le Canada pouvait être une belle destination et après quelques recherches, nous avons décidé de lancer le projet et partir pour Toronto.

Les formalités ont-elles été compliquées à remplir ?

Non ! Mathieu a fait sa demande de PVT en 2010, et à cette époque les demandes se faisaient par formulaires papier et les quotas ont été atteints en 1 mois et demi. Pour ma part, j’ai fait ma demande en 2011, toujours sous la version papier et les quotas ont cette fois-ci été atteints en 10 jours. Un poil plus stressant pour ma part car la demande a été faite de Toronto, il a fallu expédier mon dossier en envoi express car la date limite avait été atteinte !

Comment s’est déroulé votre déménagement ?

Assez facilement. Une fois la date de départ fixée, nous avons donné notre préavis et quelques semaines auparavant nous avons vendu nos meubles. Mathieu est parti le premier à Toronto, en juin 2011, afin de préparer le terrain. Il avait pour premières missions de trouver un appartement et un emploi. Je l’ai rejoint 2 mois après, en août, avec nos 2 ravissants chats !

// AU COURS DE VOTRE EXPATRIATION

Est-il facile de se loger au Canada ?

C’est beaucoup plus facile qu’en France puisque les démarches sont largement simplifiées pour les locataires. Pas besoin de garants, de caution et l’état des lieux est un lointain souvenir. Nous ne pouvons pas trop nous prononcer sur Toronto puisque nous avons loué qu’un seul appartement avant de quitter la ville au bout de 8 mois. Du côté de Montréal nous avons toujours trouvé facilement à nous loger et rapidement. Aucune inquiétude à avoir.

Photo de la ville de Montréal au Canada
Vue aérienne de Montréal

Votre intégration a-t-elle été rapide et vous êtes vous facilement adaptée à votre nouveau pays ?

Nous nous sommes bien adaptés à notre nouvelle vie. Nous sommes arrivés à Montréal un 1er février, malgré l’hiver l’intégration s’est faite assez rapidement.

Avez-vous des amis locaux et quels sont vos conseils pour se lier d’amitié avec eux ?

Nous avons plus des connaissances locales que des amis ! Nous n’avons malheureusement pas vraiment de solution miracle pour se lier d’amitié avec les locaux, cependant, il ne faut pas hésiter à aller vers les montréalais qui sont vraiment des gens sympathiques.

Fréquentez-vous d’autres expatriés, français ou autre ?

Oui nous fréquentons d’autres expatriés, des français mais aussi des personnes d’autres nationalités.

Comment sont perçus nos compatriotes ?

Nous trouvons que les français sont en général bien perçus au Canada. Évidemment il y a toujours des exceptions à la règle, mais ce n’est pas un cas réservé à nos compatriotes !

“Il a fallu s’habituer aux hivers qui sont très différents de ce que nous avions connu en France”

Quels sont les changements dans la vie de tous les jours qui vous ont le plus marqué ?

D’abord il a fallu s’habituer aux hivers qui sont très différents de ce que nous avions connu en France. Et nous sommes de la région lyonnaise ! Pour info, la température moyenne en hiver est d’environ -10C, mais elle peut descendre à -30C certains jours ! Les mois de janvier et février sont les plus froids.

Ensuite, il a fallu accepter les prix (très) élevés de certains abonnements mensuels comme par exemple l’accès à internet, la TV par câble ou bien les téléphones mobiles. A titre d’exemple, nous payons actuellement 278$/mois (TV + Internet + Cellulaires). Il y a encore des progrès à faire de ce côté là !

Groupe lors d'un circuit en moto-neige au Canada
Randonnée en motoneige au Canada

Quels sont les + et les – de votre pays d’expatriation ?

Comme de partout il y a des avantages et des inconvénients. De façon non exhaustive dans les plus on parlerait de la gentillesse des gens et du sentiment de sécurité qui règne. Dans les moins on parlerait du système de santé ou encore du peu de vacances que l’on a (la base est de 2 semaines).

Pour réussir son intégration, quel est le meilleur conseil que vous puissiez donner aux nouveaux expatriés ?

Il faut d’abord bien préparer son projet et prendre toutes les informations nécessaires en amont. Une fois sur place il est important d’être humble et d’éviter de tout comparer à la France (on le sait, le fromage coûte moins cher en France…). Évitez aussi de faire l’accent québécois !

// VOTRE QUOTIDIEN D’EXPATRIE

Une rue de Montréal avec des ballons lors d'une fêteCôté professionnel, y-a-t’il beaucoup de différences avec la France ?

On s’accorde pour dire que l’ambiance est beaucoup plus détendue ici au Canada. On vous donne également plus facilement la chance de faire vos preuves, et l’expérience compte plus que les diplômes !

Autres petites différences : nous finissons notre journée de travail assez tôt (entre 16h et 17h), le salaire est versé sur votre compte bancaire toutes les 2 semaines, et pour finir, les vacances sont malheureusement bien moins nombreuses par rapport à la France.

Avez-vous conservé vos habitudes alimentaires ?

Oui et non puisqu’en arrivant à Montréal nous avons coupé de notre alimentation la viande et le poisson. Cependant, on retrouve une alimentation similaire à la France et même des produits typiques comme les ravioles (NDLR : ce sont de mini-raviolis, à la pâte ultra fine, fourrées d’une garniture au fromage et aux fines herbes – Un vrai régal !)

Les infrastructures publiques sont-elles suffisamment développées ?

Dans l’ensemble les infrastructures sont assez bien développées malgré le fait que les routes soient en mauvais état. Concernant le métro à Montréal (et son service) nous trouvons qu’il est de qualité assez médiocre, même si son coût est paradoxalement élevé.

Jolie fresque murale - Street art à Montréal
Le street art est très présent à Montréal

Parlez-nous de l’offre culturelle et des loisirs proches de chez vous.

Montréal est une ville qui a beaucoup à offrir, il y a toujours une activité à faire ou un festival à découvrir, été comme hiver. Il est aussi possible de se retrouver en pleine nature en moins d’une heure de route et profiter de nombreuses activités : Randonnées, sortie en chiens de traineau, ski, raquette…

Le système de santé répond-il complètement à vos attentes ?

Pas vraiment. Nous sommes sur liste d’attente depuis plus de 3 ans pour avoir un médecin de famille. Pour voir un médecin spécialiste il faut obligatoirement avoir une ordonnance du généraliste. Bref c’est un vrai casse-tête ! L’auto-médication est très répandue. Malgré tout on se considère chanceux car nous sommes rarement malades.

“A Montréal il y a de nombreuses salles de sport pour tous les budgets et des studios de yoga”

Est-ce qu’il est facile de pratiquer du sport dans votre ville/région ?

Très facile ! A Montréal il y a de nombreuses salles de sport pour tous les budgets et des studios de yoga un peu partout en ville. Les parcs de la ville sauront ravir les amoureux de la course à pied.

Les boutiques Lolë et Lululemon proposent aussi de nombreux cours gratuits de yoga, pilates ou bien de course ! Toutes les semaines, leurs magasins se transforment en salle de Yoga improvisée et les tapis sont étalés au sol. Des professeurs spécialisés provenant des villes les plus proches dispensent alors gratuitement un cours de Yoga pour tous, clients du magasin ou non.

Voyagez-vous dans d’autres pays voisins ?

Absolument ! On a eu la chance de partir une semaine à Cuba, idéal pour prendre sa dose de vitamine D, et faire quelques virées aux États-Unis. On essaie aussi de profiter du Canada en visitant les villes voisines comme Québec ou Ottawa…

Globalement trouvez-vous le niveau de vie plus ou moins cher qu’en France ?

Ça dépend des domaines, par exemple les forfaits de téléphone sont plus élevés mais l’immobilier reste plus accessible pour une ville comme Montréal. Globalement on s’y retrouve !

// VOS RACINES

Illustration d'un coq aux couleurs de la FranceVous est-il déjà arrivé d’avoir “le mal du pays” ?

Oui ! En partant on savait que l’éloignement serait difficile mais le vivre est encore bien différent. On va dire qu’il y a des périodes dans l’année qui sont plus propices à ce sentiment.

Avez-vous conservé des contacts avec la France ?

Oui nous avons gardé des contacts avec la France et on essaie de les entretenir au maximum. Nous essayons de rentrer une fois par an en général.

Malgré la distance, vous sentez-vous toujours concernée par la politique en France ?

On s’intéresse aux grandes lignes mais pas plus que ça.

Qu’est-ce qui vous manque le plus de l’hexagone ?

La famille et les amis !

Vous sentez-vous toujours française ?

Oui car ça fait partie de notre identité.

// CONCLUSION

Illustration d'un trèfle à quatre feuilles sur fond bleuAvez-vous d’autres projets d’expatriation ?

Nous venons de faire notre demande de citoyenneté alors pour le moment il n’y a pas d’autres projets d’expatriation, du moins dans un avenir proche. Cependant on reste toujours ouverts aux opportunités qui pourraient se présenter à nous.

Et si cette expérience en expatriation était à refaire ?

Aucune hésitation !

Les 3 mots qui résument le mieux votre aventure au Royaume-Uni ?

  • Découvertes
  • Froid
  • Rencontres

Le Canada en vidéo

Découvrez l’excellent reportage “Montréal, le Canada en version originale” de l’émission Echappées belles (diffusée sur France 5).

Vidéo : Montréal, le Canada en version originale (émission Echappées belles)

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top