/
Différences en matière de logement à travers le monde

Différences en matière de logement à travers le monde

Categories : Immobilier
Maison construite avec les matériaux de la région
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Une yourte, un igloo, une isba, un château, une case, un tipi… Il y a autant de logements et de manière de se loger qu’il y a de régions dans le monde.

Introduction

A travers le monde, les habitations sont généralement construites en fonction des matériaux de construction disponibles sur place, mais aussi du climat et de l’environnement dans lequel elles se trouvent. A cela s’ajoutent aussi les traditions, les goûts et les envies des habitants. Tour d’horizon de quelques différences en matière de logement et manière de se loger dans le monde.

La taille des logements

Maison de luxe avec piscine

Saviez-vous que l’on pourrait faire tenir 22,6 maisons hongkongaises dans une seule maison australienne ? Ou qu’une maison américaine peut contenir 11,2 maisons chinoises?

En France, on vit en moyenne dans 91 m2 selon l’Insee. Dans un pays où la densité de population est très élevée, comme Hong-Kong (6.628 habitants / km2) ou le Japon (349 habitants / km2), l’espace manque.

On adapte alors les logements en fonction de la place disponible : on construit en hauteur et on réduit la taille des habitations. Au Japon, un logement fait en moyenne seulement 27 m2 contre 38 m2 à Paris.

A l’inverse, aux Etats-Unis, dont la densité de population est de 34,2 habitants / km2, ou en Australie (avec 3 habitants / km2), les grands espaces sont partout. La taille moyenne des maisons est proportionnellement plus grande : respectivement 214 et 206 m2.

Enfin, saviez-vous que la taille moyenne des maisons en Grande-Bretagne n’est que de 86 mètres carrés (925 pieds carrés), soit environ 40 % plus petite que la moyenne des maisons américaines ?

Source : elledecor.com

Les matériaux de construction des habitations

Maison en mousse

Brique, pierre, bois et béton sont les matériaux les plus connus. Dans les pays plus pauvres, les habitants ont recours à d’autres matériaux comme la terre, l’argile, le bambou, la paille…

Traditionnellement, les maisons sont construites avec les matériaux trouvés sur place. La terre est donc logiquement le matériau de construction le plus utilisé dans le monde. Et cela pour deux raisons : on en trouve partout et ses qualités d’isolation sont remarquables. Un mur en terre garde la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Tout le contraire du béton. D’ailleurs, pour obtenir la même isolation qu’un mur en terre de 30 cm, il faut un mur en béton de 1,1 mètres. En plus, c’est un matériau écologique et économique.

On trouve des maisons traditionnelles en brique de terre crue au Burkina Faso ou au Mali, des maisons en bois en Thaïlande ou en Suède, des maisons en pierre en Europe, etc…

Isolation, chauffage et climatisation

Maison qui fait référence à l'isolation

En France, le chauffage est de rigueur dans toutes les maisons, peu importe la région. Ce n’est pas le cas de la climatisation. C’est l’inverse en Australie où le soleil brille en moyenne 3.000 heures par an. Là-bas, les maisons ne sont pas équipées en chauffage, mais possèdent presque toutes une climatisation.

Peu importe où l’on vit, l’isolation est nécessaire pour se protéger du chaud ou du froid, et permet de faire des économies d’énergie.

Il existe de multiples techniques d’isolation. Autrefois en Norvège, les maisons étaient construites avec une toiture en végétation (de la tourbe) qui isolait parfaitement du froid.

En France, en 2013, un couple français a construit le sol de sa maison en bouteille en verre. La société américaine Bonded Logic a créé de l’isolation à base de jeans recyclés pour remplacer la laine de verre.

Les différents prix pour se loger dans le monde

Maison en billets de banque

Lorsque l’on s’installe dans un pays, il est important de bien considérer les prix de l’immobilier. En effet, se loger est un poste de dépense majeur qui peut vite engloutir une grosse part de son budget selon le lieu où l’on veut vivre et le type de logement recherché.

Pour le même prix, préférez-vous un studio de 20 m2 à Hong-Kong ou une villa de luxe de 500 m2 au Mexique ?

Au top 5 des villes les plus chères du monde, Hong-Kong obtient la première position, avec un exorbitant 13.250 € du mètre carré en moyenne. Londres est deuxième avec 9.600 €/m² et Paris vient en troisième position avec un prix au mètre carré moyen de 8.200 €. New York avec 7.900 €/m² et Singapour, avec une moyenne à 7.600 € sont respectivement 4e et 5e du classement.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top