/
Culture surf en Australie

Culture surf en Australie

Categories : Australie | Sport | Voyages
Surfeur australien de dos avec son chien sur la plage
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Plus qu’un simple sport ou un passe-temps, le surf est une religion pour les australiens. S’expatrier et s’installer en Australie c’est bien, mais s’intéresser au surf c’est mieux !

Dans cet article French Radar vous aide à maîtriser quelques notions de bases sur le surf, qui vous serviront à réussir votre intégration une fois sur le territoire australien.

Introduction

Avec Hawaï et la Californie, l’Australie fait partie des grandes nations du surf. Au même titre que le kangourou, ce sport est l’un des symboles du pays. Les chiffres parlent d’eux-même : environ 2,5 millions d’Australiens pratiquent le surf comme activité de loisir, soit plus d’un Australien sur dix.

D’ailleurs, les plus grandes marques mondiales de surf sont australiennes : Rip Curl, Quicksilver (racheté par les Américains) et Billabong. Avec plus de 35.000 km de littoral, les endroits pour surfer la vague ne manquent pas.

Oui, plus qu’un sport, le surf est un véritable mode de vie.

Histoire du surf

Surfeur dans une vague en Australie

Le surf a été introduit en Australie à Freshwater beach, Sydney en décembre 1914 lors d’une démonstration de Duke Kahanamoku. Ce nageur hawaïen est le véritable ambassadeur du surf qu’il a fait découvrir au monde entier. Sa planche de surf en pin est d’ailleurs exposée au Surf lifesaving club de Freshwater.

A la fin des années 50, des sauveteurs californiens viennent faire des démonstrations de surf en Australie. Ils utilisent alors des planches en fibre de verre et en bois de balsa. Dès lors, la passion des Australiens pour le surf explose. Des surfeurs et des designers australiens créent des planches aux designs novateurs, avec des matériaux plus légers.

Depuis, le pays a vu naître quelques-unes des légendes du surf :

  • Nat Young, 4 fois champion du monde de longboard
  • Wayne Bartholomew, 3 fois champion du monde de surf (1978, 1999 et 2003)
  • Mark Occhilupo, originaire de Sydney et champion du monde en 1999
  • Layne Beachley, première femme dans l’histoire à avoir remporté 7 fois les championnats du monde de la discipline

Un cliché ?

Avouons-le, on s’imagine tous (et toutes) le stéréotype du surfeur blond, bronzé et musclé, en short, courir sur le sable avec sa planche sous le bras. Et bien en Australie, cela n’a rien d’un cliché !

Les Australiens apprennent à surfer dès leur plus jeune âge. Les enfants peuvent même choisir le surf comme cours de sport à l’école.

Surfer partout en Australie

Illustration de la carte australienne avec son drapeau posé dessus.

Ile-continent avec plus de 35.000 km de littoral, il est possible de surfer presque partout et toute l’année en Australie. Seule exception, le nord-est du pays n’offre pas ou peu de vagues à cause de la grande barrière de corail contre laquelle elles se brisent avant d’atteindre les côtes.

Pour la tenue, optez pour le short ou la combinaison en fonction de la saison et de l’Etat (les eaux sont plus chaudes dans le Queensland qu’en Australie-Méridionale).

Le saviez-vous ?  La wax est la paraffine que l’on étale sur la surface supérieure de la planche de surf afin de la rendre anti-dérapante. Très important !

Les bénéfices du surf

Plus qu’un loisir, le surf est un sport à part entière avec de nombreux bénéfices pour la santé. C’est une activité très physique qui fait travailler l’ensemble du corps et permet de brûler beaucoup de calories. Le surf renforce les muscles, affine et tonifie la silhouette. Vous nagez avec les bras, musclant ainsi le haut de votre corps, vous avez un meilleur équilibre et vous améliorez votre condition cardiovasculaire.

Enfin, côté psychologique, le surf permet de se vider la tête, d’évacuer son stress et de se calmer. En 2010, une étude de l’université de Californie a d’ailleurs montré que le surf améliore l’état d’esprit et prévient la dépression.

Des règles à respecter

2 jolies surfeuses sur une plage australienne

La surf attitude impose le respect de certaines règles, notamment toujours donner la priorité aux locaux, ne pas gêner les autres surfeurs et respecter l’environnement. Le surfeur est prioritaire sur celui qui paddle en direction du large.

Autre règle de base : évitez de vous jeter à l’eau seul. Si une plage offre des vagues idylliques, mais qu’elle est totalement déserte, il y a forcément une raison : forts courants, rochers immergés, faune dangereuse… Ne prenez pas de risques.

Faites attention aux conditions météorologiques et pensez à vérifier le site weatherzone.com.au pour vous assurer de la tendance du jour.

Le saviez-vous : depuis la plage, une droite est une vague qui se dirige vers la gauche, et une gauche est une vague qui déferle vers la droite.

4 conseils pratiques

Illustration d'aileron de requin - French Radar

Comme beaucoup de gens vous rêvez de vous mettre au surf ? Retenez ces 4 conseils avant de vous lancer :

  • Si vous êtes débutant, commencez par un cours découverte de quelques heures pour apprendre les bases et avoir vos premières sensations de glisse. Les écoles de surf ne manquent pas en Australie.
  • N’oubliez pas la crème solaire et le rash-top, (un t-shirt manches longues en spandex et nylon ou bien polyester disponible sur le site amazon). Le soleil tape extrêmement fort en Australie et il est essentiel de bien vous protéger de ses rayons.
  • Les attaques de requins sont rares, mais elles existent. Evitez de surfer au lever et au coucher du soleil, périodes auxquelles les requins se nourrissent.
  • Attention aux courants parfois très forts. Avant de vous lancer, renseignez-vous sur les marées et le sens du courant.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top