/
Et à l’étranger, le covoiturage ça marche ?

Et à l'étranger, le covoiturage ça marche ?

Categories : Actualités | Voyages
Illustration pour le covoiturage
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Le covoiturage est devenu une pratique courante, généralement privilégiée pour faire des économies sur les longs trajets. Qu’en est-il de cette pratique dans les pays étrangers ?

Introduction

Système de transport qui consiste à partager l’utilisation d’un véhicule particulier entre plusieurs personnes, le covoiturage permet également de diminuer les impacts de l’utilisation de la voiture sur l’environnement. Depuis les années 80, ce mode de déplacement a le vent en poupe et de nombreux sites web surfent aujourd’hui sur la tendance qui ne s’essouffle pas.

Faisons le tour du monde de l’offre de covoiturage dans cet article.

Des pratiques de covoiturage différentes selon les pays

Le covoiturage permet de partager les frais d’utilisation d’un véhicule entre plusieurs personnes effectuant un trajet commun. Selon les pays et les cultures, il est pratiqué pour diverses raisons. Dans les pays d’Asie du Sud-Est par exemple, le covoiturage est depuis longtemps répandu, souvent par nécessité économique et de façon informelle.

En Europe, le covoiturage rencontre un réel engouement depuis quelques années. Il s’organise sur des sites internet ou des applications qui rapprochent les usagers qui veulent partager leur trajet. Les motivations des utilisateurs sont principalement financières ; le coût de l’essence, des péages et de l’entretien des voitures étant élevé en Europe.

En Amérique du Nord, le covoiturage tel qu’on le connaît en France et en Europe a beaucoup de mal à s’implanter. Les distances entre les villes, le faible coût de l’essence et des péages, l’exigence d’un service de bonne qualité… sont autant de freins à son développement.

Un autre type de service de transport a néanmoins beaucoup de succès : les chauffeurs et taxis à la demande, type Uber ou Lyft pour ne citer que les plus connus.

Le saviez-vous ?
Afin d’encourager le covoiturage, certains pays ont créé des voies réservées aux VOM, « Véhicules à Occupation Multiple ». On les trouve principalement aux États-Unis dans les grandes métropoles (abrégées «HOV lanes» pour High-Occupancy Vehicles lanes), mais également au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie. C’est beaucoup plus rare en Europe où seule une poignée de villes en dispose.

Quels sont les avantages du covoiturage ?

Dessin sur 3 doigts représentants de bons amis heureux

On entend souvent parler du covoiturage comme un moyen de transport alternatif, plus économique, et respectueux de l’environnement. Alors quels sont exactement ses avantages ?

Il y a d’abord les bénéfices individuels :

  • Moins de frais d’essence et de péage
  • Moins de frais d’entretien de votre véhicule (dans le cas où vous êtes passager)
  • Moins de stress — pourquoi pas une petite sieste ?
  • Lien social avec les covoitureurs
  • Avoir son propre véhicule n’est plus une nécessité

Le covoiturage favorise également l’environnement et la qualité de vie :

  • Moins de véhicules en circulation = réduction des émissions de CO2 = meilleure qualité de l’air
  • Moins de nuisances associées aux bouchons en heure de pointe
  • Moins de consommation d’énergies fossiles
  • Moins de dépenses et de problèmes associés au manque de places de parking en ville

Un peu d’histoire…
L’origine du covoiturage remonte au moins à la Seconde Guerre Mondiale. Contraints par les rationnements en essence, les habitants devaient s’organiser pour voyager ensemble et partager leurs voitures.

Le « ridesharing », covoiturage version américaine

Illustration pour symboliser les USA avec la Statue de la Liberté et le drapeau américain

Aux États-Unis, le covoiturage, que l’on traduit par « ridesharing » (ou parfois « carpooling »), représente près de 44 % des trajets en voiture. Pour la plupart, il s’agit de trajets entre membres de la même famille ou entre collègues pour se rendre au travail, ce qu’on appelle « commuting ».

Pour les trajets du domicile au lieu de travail, certains états proposent des plateformes spécifiques pour mettre en relation les usagers suivant leurs horaires et plannings. Pour plus de renseignements, vous n’avez qu’à saisir dans un moteur de recherche « nom de l’état + ridesharing », exemple « new jersey ridesharing ».

Pour le reste, il y a des applications et sites internet qui permettent de proposer et chercher des trajets de covoiturage.

Les 5 meilleurs moyens pour faire du covoiturage aux États-Unis :

  • Carpoolworld : le 1er site de covoiturage aux États-Unis
  • Via : application de covoiturage à Chicago, New York et Washington
  • Zimride : principalement commuting, très présent sur les campus universitaires
  • Craigslist : le « bon coin » made in USA où vous pouvez à peu près tout trouver y compris des covoiturages
  • Facebook : selon les villes, des groupes de covoiturage vous permettent de vous mettre en contact avec d’autres personnes

Et au Canada, comment fonctionne le covoiturage ?

Illustration pour symboliser le Canada avec la tour CN Tower et le drapeau national

Au Canada, que ce soit au Québec ou sur la côte Ouest, le covoiturage est une pratique répandue. N’hésitez pas à choisir cette option pour vous déplacer entre les villes.

Les 6 meilleures solutions pour faire du covoiturage au Canada :

  • AmigoExpress : site de covoiturage pour le Québec et ses alentours
  • Poparide : covoiturage principalement dans les villes de la côte ouest du Canada
  • Covoiturage.ca : principalement pour le Québec, avec quelques trajets aux États-Unis
  • Carpoolworld : principalement sur la côte ouest canadienne et aux États-Unis
  • Craigslist : un peu de tout, dont des covoiturages
  • Facebook : on peut y trouver quelques groupes avec petites annonces de trajets

En Australie aussi, vous pouvez covoiturer !

Illustration pour symboliser l'Australie avec l'opéra de Sydney et le drapeau national

L’Australie est une destination bien connue des voyageurs « backpackers », et s’il y a un mode de transport qu’ils affectionnent particulièrement, c’est bien le covoiturage.

Pour trouver un trajet qui vous correspond, vous n’avez que l’embarras du choix !

Les 4 meilleurs sites internet et applications pour trouver un système de covoiturage en Australie :

  • Coseats : autre site de covoiturage présent sur tout le territoire
  • Hophopride : plateforme créée par 3 Français en 2015 qui cible en particulier les backpackers
  • Carpoolworld : trajets partout en Australie
  • Gumtree : site de petites annonces

L’Europe, le plus grand nombre d’usagers

Illustration pour symboliser l'Angleterre avec Big Ben et le drapeau national

Chaque jour en Europe, ce sont en moyenne 110.000 personnes qui voyagent en covoiturage grâce à Blablacar. Cette startup française revendique aujourd’hui une communauté de 30 millions de membres à travers 23 pays, ce qui fait d’elle le leader mondial du covoiturage.

Les 5 meilleurs sites internet et applications pour trouver un covoiturage en Europe :

  • Blablacar : le site n° 1 en Europe
  • Gocarshare : site de covoiturage pour l’Angleterre
  • Gumtree : petites annonces pour le Royaume-Uni
  • Liftshare : communauté de covoiturage en Angleterre
  • Europe carpooling :  nouveau site participatif de covoiturage qui s’adresse à tous les internautes européens

Alternative entre covoiturage et transports en commun

Illustration French Radar pour symboliser le Park and Ride

Connaissez-vous le Park and Ride ?

Le Park and Ride, équivalent des parcs relais dans les pays anglosaxons, est très populaire pour son côté pratique et plus économique en termes de temps et d’argent.

C’est généralement un espace de transit vers les transports en commun que vous trouverez en périphérie des grandes villes. Mais c’est aussi un lieu de rencontre et de rendez-vous pour les trajets entre covoitureurs.

Un Park and Ride peut donc avoir différents usages :

  • une personne seule qui gare son véhicule pour continuer en transport en commun ;
  • plusieurs personnes qui se rendent en covoiturage jusqu’au P+R et continuent le trajet en transport en commun ;
  • ou plusieurs personnes qui se donnent rendez-vous dans un P+R pour effectuer un covoiturage ensemble

Devant son succès, le concept s’est décliné en plusieurs catégories : le bus park and ride, le railway park and ride, le bike and ride et même le kiss and ride. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix !

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, le covoiturage une pratique répandue dans certains pays et en fort développement dans d’autres. De nombreuses startups se sont créées ces dernières années pour répondre à la demande des utilisateurs.

Le covoiturage s’est ainsi imposé comme un modèle d’« économie collaborative » ayant à la fois des bénéfices pour les usagers, mais également pour l’environnement.

Un concept intéressant pour les grandes métropoles où la pollution de l’air est un problème de santé publique.

Alors, prêt à changer vos habitudes de transport ?

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top