/
Conjoint d’expat aux USA : obtenir une autorisation de travail

Conjoint d’expat aux USA : obtenir une autorisation de travail

Categories : Emploi | USA
Autorisation de travail d'un conjoint d'expatrié aux Etats-Unis
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Si vous suivez votre mari ou votre femme qui a trouvé une opportunité professionnelle aux Etats-Unis, alors vous êtes ce qu’on appelle un(e) « conjoint(e) d’expatrié(e) ». Vous aussi souhaitez travailler sur le sol américain ?

Introduction

Dans cet article, Josselin Petit-Hoang vous explique comment, en tant que conjoint d’expatrié aux Etats-Unis, vous pouvez obtenir une autorisation de travail et ainsi exercer légalement une activité professionnelle sur le sol américain.

Jeune couple d'expatriés français aux USA avec drapeau américainA quelles conditions les conjoints d’expats peuvent-ils travailler aux USA ?

Tout d’abord, seuls les conjoints mariés aux personnes qui s’expatrient peuvent recevoir un visa de l’ambassade pour les suivre. Les couples pacsés ou en concubinage ne peuvent pas s’expatrier ensemble.

Les enfants de moins de 21 ans et non-mariés pourront aussi la suivre (par contre, ils ne pourront pas recevoir d’autorisation de travail).

Enfin, les membres de la famille plus éloignée tels que les grands-parents, oncles, tantes, ou autres cousins ne pourront bien évidemment pas vous accompagner.

Le visa reçu par le conjoint suiveur ne lui permet pas de travailler. Il permet juste d’entrer et de résider sur le territoire américain en toute légalité.
Pour pouvoir travailler légalement, il faut que le conjoint suiveur fasse la demande d’une autorisation de travail (Employment Authorization Document ou EAD).

Votre éligibilité à l’EAD dépend du visa américain que vous recevez de l’ambassade

  • Si vous avez le visa J-2, L-2, E-1, E-2 alors vous êtes éligible à l’EAD
  • Si vous avez le visa H-4, vous n’êtes éligible que si votre mari ou femme commence les procédures de green card grâce à son visa H-1b
  • Si vous avez le visa O-1 ou O-2, vous n’êtes pas éligible à l’autorisation de travail malheureusement.

L’autorisation de travail vous permet quoi ?

Grâce à l’EAD, vous pourrez travailler pour n’importe quel employeur (public ou privé) présent aux Etats-Unis. L’employeur n’aura pas de démarches particulières à faire pour vous embaucher. Il faudra simplement que vous lui présentiez votre EAD pour prouver que vous êtes bien en règle avec les autorités américaines.

Vous avez également la possibilité d’exercer une activité d’indépendant si vous le souhaitez.

D’une certaine manière, votre autorisation de travail est très flexible. Cela dit, rappelez-vous deux choses :

  • L’EAD est valide pour 1 ou 2 ans. N’oubliez pas de demander une extension au moins 90 jours avant la fin de votre EAD.
  • Vous dépendez du visa de travail de votre époux. S’il/elle perd son visa (parce que son employeur fait faillite par exemple), vous devrez quitter le territoire.

 Picto illustration To Do ListQuelles sont les démarches pour obtenir l’EAD ?

Il y une procédure administrative à respecter. Vous devez vous constituer un dossier contenant notamment le formulaire I-765, les photocopies de votre passeport et celle de votre conjoint, idem pour votre visa, votre certificat de mariage (traduit en anglais s’il est dans une autre langue et certifié conforme) et des photos d’identité couleur (inscrivez vos noms au verso).

Vous enverrez le tout à l’USCIS, l’administration en charge de l’immigration américaine, sans oublier de prendre le temps de faire une copie complète de votre dossier entier. Par sécurité, préférez un envoi via Fedex, ou “certified mail” avec accusé de réception.

Au niveau timing, il y a deux choses à savoir :

  • Vous ne pouvez envoyer votre dossier qu’une fois arrivé aux USA
  • L’USCIS annonce donner une réponse entre 2 et 3 mois après l’envoi de votre dossier. Grosso modo, vous recevez votre EAD 4 ou 5 mois après votre arrivée.

Combien coûte la demande d’autorisation de travail aux USA ?

Il vous sera demandé la somme de $410 pour pouvoir obtenir votre EAD. Vous devrez également ajouter à cela des frais de services biométriques (« biometric service fees ») qui s’élèvent à $85, ce qui donne un total final de $495. Sous certaines conditions, certaines personnes peuvent être exemptées de payer des frais. Renseignez-vous.

Pratique : Vous pouvez à tout moment vérifier le statut de votre demande en ligne

Notez que comme pour les demandes de visas, les demandes d’autorisation de travail ne sont pas de « simples formalités administratives ». Je vous encourage donc à passer par un avocat spécialiste de l’immigration (celui qui s’occupe du visa de travail de votre mari ou femme par exemple). En effet, la procédure est technique et un rejet est toujours possible si celle-ci n’est pas correcte. Il est important que votre dossier soit présenté correctement dès la première fois pour éviter toute déconvenue.

Conclusion

Portrait de Josselin Petit-Hoang à New York (USA)

Voilà, vous savez maintenant (presque) tout sur l’autorisation de travail que vous pouvez obtenir en étant conjoint d’expatrié. Pour aller plus loin sur le sujet vous pouvez compléter votre information à tout moment sur le site unjobpouralex.com.

La prochaine étape sera de préparer votre recherche d’emploi, par exemple en rédigeant une lettre de motivation qui fait la différence et pourquoi pas à suivre les conseils de French Radar pour réussir son entretien d’embauche aux Etats-Unis.

Très bonne installation à tous !

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top