/
Comment trouver une formation à l’étranger ?

Comment trouver une formation à l'étranger ?

Categories : Communauté | Enseignement
Visage d'un jeune étudiant qui s'interroge
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Avoir une expérience à l’étranger est un atout majeur sur un CV. Que vous soyez étudiant, apprenti, salarié ou demandeur d’emploi, de nombreux programmes vous permettent de partir à l’étranger.

Stages à l’étranger avec Erasmus+

Jeune femme qui s'interroge sur la direction à prendre

Connaissez-vous Erasmus+ ? Ce vaste programme de l’UE, qui a célébré ses 30 ans en 2017, vous permet d’effectuer un stage dans une entreprise européenne pour une durée de 2 à 12 mois. Pour en bénéficier, vous devez être un étudiant âgé de 18 à 30 ans, avoir la nationalité d’un pays participant et votre stage doit être inclus dans votre cursus. Récemment diplômés de moins d’1 an, vous pouvez également profiter du programme.

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre établissement.

Le bonus ? Vous recevez une allocation de mobilité pour vos frais de voyage et de séjour. Le montant varie entre 150 et 300 € par mois en fonction de la destination et de la durée de votre stage.

Vous êtes apprenti ? Si votre CFA ou lycée professionnel participe au programme Erasmus +, vous pouvez effectuer votre stage ou votre formation professionnelle dans un pays européen. Bien sûr, vous devez obtenir l’accord de votre employeur français, mais votre contrat d’apprentissage ne change pas : vous restez donc salarié de votre entreprise française et continuez de percevoir votre salaire.

Erasmus + ne s’adresse pas qu’aux étudiants. Le programme s’engage aussi pour la mobilité :

  • des enseignants du supérieur,
  • des salariés d’entreprise,
  • de l’ensemble des personnels universitaires des établissements d’enseignement supérieur européens.

Consultez également  notre article pour découvrir ERASMUS en 6 points.

Partir à l’étranger en tant que demandeur d’emploi

Gros plan sur la signature d'un contrat

Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez acquérir de l’expérience professionnelle à l’étranger ?
Participez au programme Erasmus + via pole emploi et effectuez un stage dans une entreprise européenne d’une durée de 2 à 12 mois. Aucune limite d’âge pour participer.

Autre possibilité, le programme Eurodyssée. Pour ce dernier, vous devez avoir entre 18 et 30 ans et résider dans une des régions européennes adhérentes au programme.

Grâce à Eurodyssée, vous bénéficiez d’un stage de 3 à 7 mois, mais également d’un cours de langue, d’un hébergement, d’un salaire ou d’une subvention mensuelle, d’une assurance et d’une certification. Intéressant, non ?

Pour participer, vous devez avoir le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Renseignez-vous auprès de votre conseiller pôle emploi, ou de la mission locale.

Laura, stagiaire Eurodyssée au sein de Brussels International (SPRB)

Stage, formation… Avoir une expérience à l’étranger est un atout majeur sur un CV.

Se former à l’étranger en tant que salarié

Deux jeunes salariés en costumes

Si vous êtes salarié du secteur privé, pensez au CPF de transition (ex CIF).

Idéal pour :

  • vous qualifier
  • évoluer
  • vous reconvertir

Avec l’accord de votre employeur, vous vous absentez de votre entreprise le temps d’une formation de votre choix (durée maximum de 1 an à temps plein ou 1.200 heures pour une formation à temps partiel).

Pour en bénéficier, vous devez justifier d’une ancienneté de 2 ans consécutifs ou non, dont 12 mois dans votre entreprise actuelle.

Pour les besoins de l’entreprise, votre employeur peut également souhaiter que vous vous formiez à l’étranger. Dans ce cas, il prend en charge le financement de votre formation.

Erasmus pour jeunes entrepreneurs

Vous êtes un jeune entrepreneur ou vous prévoyez de créer votre entreprise ? Profitez d’Erasmus pour jeunes entrepreneurs, un programme d’échange d’expérience et d’idées avec un entrepreneur expérimenté d’un pays européen.

Découvrir de nouveaux marchés, vous initier à de nouvelles pratiques commerciales et établir de nouveaux partenariats en Europe sont quelques-uns des nombreux avantages de ce programme financé par la Commission européenne.

L’échange peut durer entre un et six mois et doit être effectué dans un délai maximum de douze mois. Le séjour peut cependant être fractionné en plusieurs périodes plus courtes (d’au moins une semaine), durant lesquelles le nouvel entrepreneur séjourne auprès de son entrepreneur d’accueil.

Le volontariat international (V.I.E)

Avez-vous déjà pensé au volontariat international ?

Partez en mission à l’étranger dans un cadre officiel et en étant rémunéré. Tous les métiers sont concernés et la limite d’âge dépend du type de volontariat choisi.

Notamment de nombreux postes sont proposés dans le domaine de la coopération technique et scientifique.

Par ailleurs, un grand nombre de jeunes chercheurs peuvent être affectés en laboratoire de recherche (souvent aux Etats-Unis).

Le volontariat international existe sous plusieurs formes :

Mobilité au Canada ou aux USA

Envie d’expatriation au Canada ou bien aux Etats-Unis ? Il existe aussi différents organismes bi-gouvernementaux qui proposent des programmes de mobilité entre les 2 pays concernés pour différents publics (étudiants, professionnels, demandeurs d’emploi).

Renseignez-vous auprès de :

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, le choix est particulièrement large pour les candidats à l’expatriation. A vous désormais de choisir le programme qui vous correspond le mieux.

Faites le premier pas et bonne chance !

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top