/
Comment financer ses études à l’étranger ?

Comment financer ses études à l'étranger ?

Categories : Enseignement | Finance
Cochon vert souriant avec des lunettes pour illustrer le financement des études à l'étranger
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Près d’un étudiant sur trois part étudier hors frontière. Mais en phase projet le manque de moyens peut vite décourager l’envie de s’expatrier. Heureusement, il existe des bourses pour la mobilité internationale et d’autres mécanismes de financement.

Introduction

Envie d’apprendre une nouvelle langue, de vous immerger dans une nouvelle culture, ou encore de tenter l’aventure de l’auberge espagnole ?

Quelle que soit la voie empruntée, vous pouvez bénéficier d’aides pour financer votre projet d’études et/ou de stage à l’étranger.

Voici quelques pistes pour vous aider à boucler votre projet.

Les différentes bourses

Jeune étudiante souriante avec sa tablette

Quand on procède à quelques recherches, on découvre que finalement il existe de nombreux programmes d’aide au financement des études à l’étranger.

Ces bourses et allocations sont attribuées en fonction de différents critères :

  • Votre année d’études / votre cursus
  • Votre pays de destination
  • Votre établissement
  • Votre situation financière

En France, les conseils généraux, régionaux et départementaux soutiennent les étudiants qui décident de s’expatrier pour étudier quelques mois à l’étranger. C’est également le cas de certaines mairies qu’il est possible de solliciter. Renseignez-vous.

Par exemple, la région Ile-de-France propose pour l’année 2020-2021, une aide financière mensuelle comprise entre 250 et 450 euros maximum sur 10 mois. Bonne nouvelle, toutes les destinations à l’étranger sont éligibles (NB : les collectivités locales d’outre-mer sont exclues du dispositif).

Des organismes français comme le CNRS, proposent aussi des programmes de mobilité internationale.

Enfin, la Fondation de France et 120 fondations sous égide attribuent chaque année plus de 2.200 bourses à différents publics, et dans des domaines variés. Il y en a forcément une pour vous.

Erasmus +

Main avec le drapeau européen dessiné à l'intérieur

N’oubliez pas que l’Union européenne propose, dans le cadre de son programme Eramus +, l’attribution d’une allocation mensuelle aux étudiants afin de financer des études ou un stage dans un pays européen ou partenaire. Et il y a tout de même 28 pays au sein de l’UE.

L’allocation mensuelle attribuée dépend de la destination. La montant oscille entre 200 et 300 € pour les pays où la vie est chère, sinon la somme varie entre 150 et 250 €.

Bonne nouvelle, cette allocation est cumulable avec la bourse française sur critères sociaux et l’aide à la mobilité.

Saviez-vous que le Mexique propose un programme de « bourse d’excellence » pour les étudiants étrangers de tous pays ? Retrouvez les différents programmes existants sur le site Internet du Ministère des Affaires étrangères.

Une bourse si je ne suis pas français, est-ce possible ?

2 jeunes étudiantes heureuses

Tout à fait ! Pour les candidats à l’expatriation qui ne sont pas étudiants français, il existe des sites de recherche de bourses d’études selon le pays d’origine, celui de destination et le domaine d’études envisagées.

Consultez les 3 liens ci-dessous et découvrez à quelle bourse vous avez droit :

Cursus intégrés ou partenariat

2 jeunes stagiaires en entreprise

Connaissez-vous les cursus intégrés ? Un partenariat entre plusieurs établissements situés dans des pays différents permet aux étudiants de préparer un diplôme conjoint, double ou multiple valable dans plusieurs pays.

Les écoles de commerce, les écoles d’ingénieurs, certaines universités et instituts d’études, collaborent ainsi avec des établissements d’enseignement supérieur à l’étranger. Ces diplômes sont de véritables atouts pour ceux qui souhaitent se lancer dans une carrière à l’international.

Votre université est probablement partenaire avec une université dans un autre pays. Vous pouvez donc poursuivre votre cursus à l’étranger sans payer de frais de scolarité supplémentaire. Bien souvent, les établissements d’enseignement supérieur disposent d’un service des relations internationales. N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus.

Trouver un job étudiant

Jeune et jolie étudiante employée dans un magasin

Enfin, il reste la possibilité de financer vos études en trouvant un job à temps partiel ou un job étudiant.

En plus de gagner de l’argent, vous ferez des rencontres, vous pratiquerez la langue nationale et pourrez acquérir cette fameuse expérience professionnelle qu’on ne manquera pas de vous réclamer en début de carrière.

Si, après vos études, vous envisagez de rester dans le pays, cette expérience sera un vrai atout sur votre CV. Pourquoi ? Cela implique que vous êtes débrouillard, travailleur et autonome. De plus, votre employeur pourra vous servir de référence et  même pourquoi pas vous recommander directement auprès de vos futurs employeurs.

Vous trouvez des offres d’emploi directement sur votre campus ou via Internet :

Le contact direct est une excellente piste quand cela est possible. Présentez-vous directement sans oublier évidemment de prendre votre CV actualisé et votre plus beau sourire.  Votre motivation et votre détermination feront toute la différence.

Bonne chance à tous dans vos recherches de financement. Nous vous souhaitons pleine réussite dans votre future expatriation.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top