/
Australie : bien choisir son opérateur Telecom

Australie : bien choisir son opérateur Telecom

Categories : Australie
Homme d'affaire avec un ordinateur portable sur les genoux qui telephone
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Comme en France, c’est plutôt la jungle au niveau des forfaits et il n’est pas facile pour les australiens de s’y retrouver. Voici toutefois quelques éléments pour vous aider à y voir (un peu) plus clair.

Introduction

En Australie, si les tarifs moyens pour une box tournent aux alentours de $45/mois, la gamme de prix pour la téléphonie mobile est bien plus étendue. Et c’est un vrai casse-tête. Dans le cas d’une installation pour plusieurs années dans la même ville, vous aurez tout intérêt à opter pour un fournisseur d’accès qui propose un abonnement mobile + box.

En revanche si vous mettez le cap sur l’île-continent pour devenir un travailleur itinérant (dans le cadre d’un WHV par exemple), les choses se corsent un peu. Comment sélectionner son opérateur mobile en Australie ? French Radar vous guide.

Faire débloquer votre téléphone mobile

Cadenas qui symbolise le verrouillage d'un smartphone

Le tout premier réflexe à avoir une fois sur place, c’est de demander le déverrouillage de votre telephone / smartphone afin de pouvoir en disposer comme bon nous semble.

Piqûre de rappel : chaque téléphone mobile est verrouillé par l’opérateur Telecom d’origine pour n’accepter que ses propres cartes SIM. On d’autres termes, durant une certaine durée les mobiles fonctionnent uniquement sur le réseau de celui qui vous aura vendu l’appareil. Et donc, les cartes SIM des opérateurs concurrents seront inexploitables tant que le mobile n’aura pas été déverrouillé.

Trois cas de figure s’offrent à vous :

  • Vérifier si la date d’achat remonte à +6 mois. Dans l’affirmative demandez à votre opérateur la procédure pour déverrouiller l’appareil. Notez qu’il ne peut refuser et que c’est 100% gratuit. (Consultez la décision ACERP 2005.pdf)
  • S’il la barre fatidique des 6 mois n’est malheureusement pas atteinte, vous pouvez tout de même faire une demande de déblocage, mais cette fois-ci ce sera payant.
  • Enfin, investir sur un nouveau téléphone acheté directement sur place en Australie. Neuf ou d’occasion, via un particulier ou un revendeur… comme en France rien de bien différent, c’est vous qui décidez en fonction de vos finances. Et si au-delà de 6 mois vous comptez rentrer en France, n’oubliez pas là aussi de faire débloquer ce mobile pour pouvoir l’utiliser cette fois-ci  en métropole.

Bien choisir son opérateur Telecom Australien

Votre mobile est prêt à se connecter sur le réseau des opérateurs Australiens ? Parfait. Mais qui sont-ils justement ? Voici la liste des plus connus :

Logos des trois principaux opérateurs telecom en Australie
  • Telstra à l’instar d’Orange en France, est l’opérateur historique en Australie. Assez logiquement, il bénéficie de la meilleure couverture réseau du pays, outback inclus (arrière du pays – pas le désert) mais ses tarifs sont les plus élevés du marché.
  • Optus est un peu moins cher mais dispose d’une couverture moins étendue.
  • Vodafone pratique des tarifs très compétitifs mais si vous comptez voyager en dehors de grandes villes australiennes, votre téléphone sonnera dans le vide : sa couverture réseau est très limitée.

De opérateurs alternatifs sont également présent sur le marché comme Aldi Mobile, ou encore Amay Sim. Le premier utilise le réseau de l’opérateur historique, tandis que les deux autres fonctionnent sur celui d’Optus. Ces nouveaux acteurs proposent d’excellents tarifs ainsi que des formules téléphonie/Internet mobile vraiment avantageuses.

Conseil :
Les zones de couverture sont loin d’être les mêmes d’un opérateur à l’autre. L’Australie est un pays immense. Hors des villes vous pouvez très vitre vous retrouver sans réseau. Renseignez-vous bien sur ce point.

En résumé, pour bien choisir son opérateur il vous faudra faire un compromis entre ces 4 paramètres :

  • la couverture réseau,
  • le coût des communications,
  • votre localisation géographique,
  • votre agenda (rester dans les grandes villes, visiter le désert…).

Quelle est la formule telecom idéale ?

Tout va dépendre de votre profile utilisateur, de vos besoins et de votre agenda.

Opératice téléphonique souriante dans un call center

Autant vous le dire immédiatement, oubliez ce qui se pratique en France. Au lieu d’avoir des forfaits temps (1 heure, 2 heures, 3 heures, etc.) en Australie on parle de cagnottes. Exemple : pour $50/mois vous avez une cagnotte de $600 pour vos communications et 5 Gb d’internet mobile.
Et cela se complique car chaque appel/SMS a une certaine valeur (donc un certain coût) qui se décompte de cette cagnotte. Une notion de tranche horaire d’utilisation vient à son tour compliquer les choses.

Au final on est très loin de ce qui se pratique dans l’hexagone ! Le choix d’une formule réclame incontestablement une étude détaillée avant de se décider. Vous éviterez de cette manière de vous retrouver piégé.

Propriétaires de smartphones, retenez qu’en Australie l’Internet illimité n’existe pas. Vous devrez payer les données que vous consommez. Alors oui, les accès WIFI sont les bienvenus au pays des kangourous et vous allez en avoir besoin. Heureusement beaucoup de commerces en disposent pour leurs clients.

Pour y voir plus clair commencez par choisir entre :

Illustration d'une carte téléphonique prépayée
  • Offres prépayées (Prepaid).
    Cette carte sans engagement se recharge au fur et à mesure de vos besoins, directement via votre mobile, sur Internet ou bien en magasin. Les options proposées sont multiples et s’adaptent en fonction de vos besoins réels. De manière générale, tous les opérateurs proposent le ” Credit roll over ” qui vous permet de récupérer le crédit restant si vous rechargez votre carte avant l’expiration de celle en cours.
    Il est impossible de réellement comparer les prix tant les options sont nombreuses, ce qui rend l’exercice extrêmement complexe et très vite obsolète dans le temps. Nous vous conseillons de consulter les sites des opérateurs une fois sur place et sur le point de passer à l’acte d’achat..
  • Forfaits (Postpaid) avec un contrats annuel.
    Cette solution n’est clairement pas adaptée si vous ne comptez rester en Australie qu’une seule année. En effet, il vous sera demandé de souscrire un engagement pour une durée de 12, voire de 24 mois. Vous devrez ainsi payer votre forfait jusqu’à l’échéance du contrat, même si vous décidez de quitter le territoire avant la fin de votre adhésion.
    En revanche, si vous vous expatriez pour plusieurs années, sachez que votre forfait vous coûtera entre $30 et $100.

Vient ensuite le moment de sélectionner les options qui correspondront à votre profil de consommateur, comme indiqué précédemment.

Conseil :
Les applications WhatsApp ou Viber permettent de garder facilement le contact avec l’étranger à moindre frais. Si vous disposez d’une connexion Internet accédez alors aux appels gratuitement ! (voix & vidéo). Il y a également FaceTime et iMessage pour ceux qui sont sur iPhone.

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top