/
Alimentation : les 5 plus et 5 moins

Alimentation : les 5 plus et 5 moins

Categories : Cuisine | Santé
Jeune femme qui mange une alimentation saine
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Sujet récurrent qui hante de plus en plus les esprits des jeunes et des moins jeunes, l’alimentation devient au fil du temps un véritable casse-tête.

Introduction

Aujourd’hui, il n’est plus question de perdre 2 ou 3 kilos par-ci et par-là, mais bel et bien de revoir son alimentation de fond en comble. L’alimentation reste le facteur inconditionnel de toute bonne santé. Pour avoir une alimentation équilibrée, il suffit de connaître les bonnes règles et les appliquer.

Quand manger rime avec plaisir

On ne le dira jamais assez : il faut manger avec plaisir. Le postulat étant posé, il est donc nécessaire d’allier une alimentation saine avec plaisir alimentaire. Mais aussi avec plaisir de vie tout court.

Pour ce faire, nous allons énoncer 3 règles, trois règles très simples, qui amélioreront indiscutablement la qualité de votre alimentation. Et par-là même, votre bien-être et votre santé. Oui, tout est effectivement lié.

Règle n° 1 – Proscrire les aliments transformés

Assiette de pâtes

Les aliments transformés comportent les pires ingrédients, et de surcroît, souvent, en grande quantité. Ce qu’on entend par « aliments transformés », ce sont les plats et préparations diverses, que l’on retrouve en rayon, dans les frigos et réfrigérateurs des grandes surfaces alimentaires.

Retenez que plus la préparation est complexe, plus elle contient d’aliments malsains.

Ainsi, un plat de 5 différents légumes, avec du riz et une sauce, même allégée, est bien plus néfaste pour la santé que des pâtes au fromage. Ce dernier, bien qu’étant très calorique, peut être considéré comme moins nocif pour la santé, que le premier. Pourquoi ? Plus on mélange d’ingrédients, plus on rajoute des produits chimiques, édulcorants et autres produits nocifs pour le corps. La simplicité est à privilégier.

Pour manger sainement, et outre les aliments bio, optez pour des ingrédients « uniques » et préparez vous-même le plat.

Par exemple, achetez des pâtes et de l’emmental et préparez vous-même votre repas : au moins, et contrairement à un plat déjà préparé, vous n’y rajouterez ni sucre, ni conservateurs, ni édulcorants. Votre corps ne pourra que vous en remercier.

Règle n° 2 – Les 5 moins – Aliments néfastes à éviter

Jolie femme croquant une barre de chocolat

Citons ici indistinctement des aliments réellement trop gras, même s’ils contiennent peu ou pas de produits malsains. Puis citons également des aliments moins gras, mais qui contiennent d’importantes quantités de produits chimiques.

  • Les chips
    Si vous ne pouvez vraiment pas vous en priver, choisir celles qui seront peut-être un peu plus chère car l’huile de fabrication sera de meilleure qualité.
    Consommation : de manière très exceptionnelle, 20g tous les 15 jours
  • Le chocolat (blanc ou au lait)
    La valeur calorique pour 100 g de chocolat, qu’il soit blanc, au lait ou noir s’approche en moyenne de 550 kcal, soit 55 kcal pour 1 carré de 10 g. Seul le noir possède des atouts nutritionnels indéniables. Mais il faut le choisir avec plus de 70% de cacao, sans huile de palme ou d’huile animale, et réduit en sucre. N’oublions pas qu’il s’agit d’un aliment calorique favorisant la prise de poids.
    Consommation quotidienne conseillée : 30g
  • Les matières grasses (tels que le beurre, et les huiles)
    Bien que faisant parti de cette liste, il est cependant important de préciser que le corps a besoin d’un apport quotidien en matières grasses : cette « portion quotidienne » doit s’équilibrer sur tous les aliments, en tenant compte des matières grasses « non visibles », cachées, dans les divers produis que l’on consomme. Il faut savoir que le cerveau a besoin de matière grasse pour fonctionner à plein rendement : c’est pourquoi il est préférable d’en consommer en matinée, et de moins en moins au fur et à mesure que la journée avance.
    Consommation quotidienne conseillée : 15g de beurre, une cuillère à soupe rase d’huile d’olive et une cuillère à soupe rase d’huile de cuisine (huile de pépins de raisins, de colza ou de maïs, …).
  • Les bonbons (et autres sucreries et pâtisseries)
    Le fructose est particulièrement à surveiller, et plus particulièrement lorsqu’il est incorporé dans les aliments comme additif, sous forme de “sirop de glucose-fructose” comme c’est le cas pour les bonbons.
    Consommation : de manière très exceptionnelle
  • Les féculents (et produit de boulangerie)
    Là aussi, la consommation doit être raisonnée et raisonnable.
    Consommation quotidienne conseillée : une part de pain bio au blé complet par repas. Si possible, faites vous-même votre pain, en choisissant une farine de blé de qualité. Nul besoin d’avoir une machine à pain : préparez votre pâte dans un robot de cuisine classique, modelez la pâte et faites-la cuire à four très chaud en prenant soin de mettre de l’eau dans le lèchefrites pour éviter le dessèchement du pain en cours de cuisson.

Règle n° 3 – Les 5 plus – Aliments conseillés à consommer

Gros plan sur du basilique

Ces 5 aliments sont à consommer sans excès ; surtout, choisissez-les issus d’une production raisonnée ou bio.

  • Les concombres (et autres légumes non sucrés)
    Des fibres, quelques antioxydants… mais surtout 95 % de son poids en eau. le concombre est par excellence le légume idéal pour les personnes qui surveillent leur ligne et leur santé.
    Consommation quotidienne conseillée : à volonté, sans pour autant en être écœuré !
  • Les poissons
    Contrairement à ce que l’on pense, les poissons gras sont excellents pour la santé. C’est pourquoi vous devez alterner entre poissons gras et poissons non gras. Par contre les poissons panés sont à proscrire absolument.
    Consommation quotidienne conseillée : 1 portion par jour ou tous les 3 repas, sans sauce.
  • La volaille
    Elle comble nos besoins quotidiens en protéines sans un apport trop élevé en matières grasses. Consommée sans peau, la volaille contient peu de calories.
    Consommation quotidienne conseillée : 1 portion par jour, ou tous les 3 repas, sans sauce
  • Certains fruits nutritifs (à haute teneur vitaminée), tels que les kiwis, les pommes, le melon
    Le kiwi est le fruit le plus nutritif de la nature. Riche en glucides (fructose, glucose) mais peu calorique (47 cal pour 100 g de fruits). Un seul kiwi apporte à lui seul l’apport journalier recommandé (AJR) en vitamines C.
    Consommation quotidienne conseillée : 3 à 4 parts par jour, en variant les fruits
  • Les herbes
    Persil, basilic, verveine citronnelle, ciboulette, menthe, marjolaine, etc.
    Ces herbes accompagnent les fruits et salades ou se consomment en infusion, comme la sauge par exemple.
    Consommation quotidienne conseillée : à volonté mais attention aux effets laxatifs !

Conseil ultime : Manger mieux pour vivre mieux, et en bonne santé !

Conclusion : A retenir

  • La première règle réside dans le fait que tous les aliments transformés, et donc issus d’une préparation industrielle, sont à proscrire.
  • En second lieu, focus sur l’importance de reconnaître les aliments gras et/ou remplis de produits chimiques, en choisir 5 par exemple, et tenter, dans la mesure du possible, de limiter leur consommation.
  • Enfin, la troisième règle sera de déterminer 5 aliments considérés comme étant « sains », pouvant être consommés à volonté (ou presque).

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top