/
7 règles en or pour réussir son CV américain

7 règles en or pour réussir son CV américain

Categories : Emploi | USA
Jeune femme qui travaille sur son ordinateur portable
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Le tout premier contact avec un recruteur se fait grâce au CV. Aux Etats-Unis, il doit répondre à certaines normes pour valoriser les points forts, les réalisations et les compétences des candidats.

Le CV américain nécessite d’être vendeur, soigné et adapté aux entreprises visées. Suivez nos conseils pour éviter les erreurs classiques.

Introduction

Le CV (curriculum vitae) est un document indispensable pour postuler à un emploi. Le but de cette “carte de visite professionnelle grand format” est de se démarquer des autres candidats pour décrocher un entretien. Ce document l’informe sur vos compétences. Il est l’élément qui lui permet de juger d’une éventuelle valeur ajoutée pour l’entreprise. Il est donc capital de bien le préparer afin qu’il soit irréprochable.


Les 7 règles en or pour rédiger correctement votre CV au format américain


Règle n°1 :  Indiquer le minimum d’informations personnelles

illustration d'un cv - resume

Il s’agit ici de la plus grande différence par rapport à un CV français. Pour éviter toute discrimination à l’embauche, la règle aux Etats-unis est de n’indiquer qu’un minimum d’informations personnelles sur votre resume.

Ainsi, vous ne devez pas faire apparaître :

  • Votre photographie
  • Votre nationalité
  • Votre sexe
  • Votre situation familiale
  • Votre religion
  • Votre date de naissance / âge
  • Vos moyens de mobilité

Cependant, notez qu’une section concernant vos intérêts personnels a toute son importance car elle peut servir lors de l’entretien, et permet au recruteur de mieux vous connaître et de cerner votre personnalité.

Règle n°2 :  Valoriser l’expérience professionnelle et les résultats obtenus

Graphique indiquant l'évolution des performances

Pour les recruteurs américains, l’expérience professionnelle est plus importante que les diplômes. Il vous faut donc donner des exemples de missions réalisées, de tâches accomplies et de résultats concrets que vous avez obtenus lors de vos postes précédents (augmentation du chiffre d’affaire, nombre de personnes gérées, etc.).

Si vous n’avez que peu d’expérience, mettez en avant vos petits boulots, vos stages et également vos expériences en tant que bénévole. Aux Etats-Unis, il est très apprécié d’être engagé sur le plan culturel, sportif et/ou associatif. N’hésitez donc pas à valoriser vos accomplissements dans ces domaines ainsi que vos engagements dans le milieu caritatif.

Les recruteurs américains se concentrent avant tout sur les missions accomplies et sur ce que vous savez faire.

Règle n°3 : Priorité à la rétro-chronologie

Portrait d'un recruteur asiatique souriant

La rétro-chronologie signifie présenter les événements du plus récent au plus ancien. C’est le format le plus classique et c’est de cette façon que sont rédigés la plupart des CV américains. Indiquez donc vos expériences professionnelles et vos diplômes en commençant par les plus récents.

Lorsque vous listez vos expériences, assurez-vous d’inclure le contexte. Dans quelle ville ce travail a-t-il eu lieu ? Avez-vous voyagé et opéré dans plusieurs villes ? A quelle date avez-vous eu cette expérience ? Etait-ce pour une durée de 3 mois ou 3 ans ? Oui, le contexte compte.

Le saviez-vous ? Ne faites pas l’amalgame entre CV et resume en anglais. Le resume pour les américains, correspond au CV que nous connaissons en France. Quant au terme CV il existe aussi, mais il est pratiquement exclusivement utilisé pour les métiers de nature académique (professeur, maître de conférences…).

Règle n°4 : Soigner le format, la longueur des phrases et les verbes employés

Main sur le clavier d'un ordinateur portable

Sauf cas particuliers, aux US il est également conseillé de ne pas dépasser 1 page car les recruteurs ont clairement peu de temps. Ils consacrent en moyenne moins de 10 secondes/resume lors du processus de trie. Certains indiquent même n’y consacrer que 6 secondes.

A moins de postuler pour un job dans les arts graphiques, formatez toujours votre texte en Times New Roman ou Arial dans une taille 10. Evitez d’intégrer des couleurs.

Concernant le vocabulaire, trouvez des synonymes pour éviter les répétitions et privilégiez les phrases courtes (d’environ 10 mots) car les Américains aiment aller droit au but. Evitez  la première personne : « Je/I » ; « Moi/Me » ou « Mon/My ».

Les verbes d’action correspondent à des savoir-faire et donc à des compétences. Voici ceux que vous pouvez utiliser :

  • analyse,
  • coordinate,
  • deliver,
  • design,
  • develop,
  • facilitate,
  • improve,
  • manage,
  • organize,
  • provide,
  • supervise,
  • write,

Même si vous envoyer votre resume via messagerie, il y a des chances qu’il soit imprimé. Sachez que le format des feuilles de papier américaines est différent de notre classique A4 (21,6 cm x 27,9 cm aux US contre 21,0 cm x 29,7 cm en Europe). Il est donc important de laisser des marges ou de mettre directement votre CV au bon format sous Word afin d’éviter qu’il ne soit coupé à l’impression.

Pour être sûr que votre formatage ne soit pas modifié, optez pour un format PDF (plutôt que Word) car il “fixe” le document en tant qu’image.

Conseil : Aidez les recruteurs à optimiser leur temps en proposant un document clair et facile à lire. Ils doivent toujours trouver à la même place les informations essentielles qu’ils recherchent. Privilégiez une présentation classique.

Règle n°5 : Bannir les fautes d’orthographe

Stylo rouge sur une feuille de papier avec des corrections

Comme en France, les fautes de frappe, d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison sont rédhibitoires quand vous postuler pour un poste aux Etats-Unis. Faites l’effort de rédiger vous-même votre CV en évitant soigneusement tout logiciel de traduction automatique.

Pour vous aider avec le contenu et la mise en page, il existe des sites Internet qui fournissent des modèles de CV en anglais selon le type de métier. French Radar vous conseille le site resume-now.com qui est particulièrement riche en exemples, modèles et conseils.

Une fois votre resume terminé, faites-le relire par une personne compétente, native ou par un professeur d’anglais par exemple, afin qu’elle apporte d’éventuelles corrections.

Vous postulez pour un job aux US ? Attention à bien rédiger en anglais américain et non en anglais britannique.

Investissez le temps nécessaire pour construire votre resume et retenez que la traduction littérale est votre pire ennemie !

Règle n°6 : Importance des mots clés

Homme en costume cravate avec zoom sur son pouce

Les recruteurs américains ont besoin de se rassurer et ils veulent savoir si le candidat maîtrise le jargon de leur industrie. Quand ils voient leurs propres mots-clés reflétés dans votre CV, cela renforce l’idée que vous êtes un candidat solide pour le poste.

De plus, si vous envisagez également de publier votre resume dans une base de données en ligne, les bons mots clés sont là aussi essentiels pour être trouvés par les employeurs.

Règle n°7 : Quantifier les réalisations

Inscription 100 % à la craie sur un tableau noir

Les chiffres sont roi quand il s’agit d’énumérer vos réalisations. Même si votre travail n’implique pas forcément des chiffres, dans la mesure du possible il est bon de trouver un moyen d’en insérer.

Par exemple, “Gérer une petite équipe de marketing” peut être remplacé par “Diriger une équipe de 5 spécialistes du marketing“.

Les yeux ont tendance à graviter vers les chiffres et à transmettre un sens et une portée à l’employeur. C’est encore plus le cas en Amérique.

Le CV américain a un vrai côté séducteur. Indiquez des chiffres d’affaires et mentionnez les dates précises de vos différentes missions.

Conclusion

Séduire les recruteurs est crucial pour trouver un emploi, et les tactiques sont nombreuses. Qu’ils soient en France ou aux US, ils recherchent tous la même chose : les meilleurs candidats à intégrer dans leurs équipes.

Pour augmenter vos chances de décrocher un entretien, apprenez leurs codes et facilitez leur la tâche en indiquant clairement sur votre resume les informations essentielles vous concernant qu’ils recherchent.

Bonne chance !

Sélection de la Rédaction

Scroll to Top